Abigaïl, une femme du 21è siècle !

Disséminés dans la Bible, nous trouvons de nombreux  portraits de femmes remarquables qui sont pour nous de véritables sources d’inspiration. Chaque fois que leur chemin croisera le nôtre dans nos lectures, nous en profiterons pour les étudier. Nous avons commencé 1 Samuel avec Anne, et nous voici vers la fin de 1 Samuel avec une femme qui aurait eu, par certains côtés, tout à fait sa place au 21è siècle : Abigaïl.

La rencontre de David et Abigaïl par Rubens - 1630
La rencontre de David et Abigaïl par Rubens – 1630

Dans le chapitre 25 de 1 Samuel, le décor est planté de façon très particulière : un tableau en noir et blanc.

En noir, nous trouvons Nabal, dont le nom signifie « fou », qui est « un homme dur et méchant » (verset 3). Le mot hébreu utilisé pour « dur » signifie cruel, féroce, au coeur dur. Quant au mot utilisé pour « méchant » il signifie mauvais, provoquant la souffrance, la détresse et le désespoir. Nous voyons que  ses serviteurs même n’osent lui parler, le trouvant « si méchant » (verset 17). Puis la fin du tableau le dépeint ivre lors d’un festin.

En blanc, nous trouvons Abigaïl, signifiant « la joie de son père » dont le texte nous dit qu’elle est de « bon sens et belle de figure » (verset 3). L’expression traduite par « bon sens » signifie  grande sagesse, grande intelligence. Quel couple incroyablement mal assorti n’est-ce pas ? D’un côté la méchanceté et la folie, de l’autre la beauté et l’intelligence…

Abigaïl et David - Joos de Momper the Younger
Abigaïl et David – Joos de Momper the Younger

Regardons ensemble les caractéristiques de la sagesse d’Abigaïl qui sait rester à sa place d’épouse et de maitresse de maison tout en  utilisant tout ce qu’elle peut avoir à sa disposition, intellectuellement ou matériellement pour donner une issue favorable à la situation.

  • Elle écoute  et est digne de confiance : Un des serviteurs de Nabal vient la trouver et lui raconte les faits, le refus de Nabal de répondre favorablement à la requête de David malgré l’aide dont les bergers ont bénéficié (et malgré sa grande richesse), et les conséquences attendues suite à son refus. Le serviteur sait qu’elle écoutera et prendra les bonnes décisions, il lui fait confiance.
  • Elle prend sans tarder des initiatives : Elle organise elle-même très rapidement un convoi alimentaire de grande ampleur à destination de David. Rappelez-vous qu’il y a 600 hommes avec David… Elle sait que le temps presse. Il faut agir.
  • Elle a le courage de se présenter avec ses serviteurs et ses ânes chargés de nourriture devant David et une armée de 400 hommes en colère, prèts à combattre.
  • Elle s’humilie devant David, reconnaissant l’erreur de son mari,  reconnaissant également la  supériorité de David, tout particulièrement comme futur roi d’Israel.
  • Elle choisit d’endosser la responsabilité de l’acte de son mari. Un esprit généreux qui choisit de protéger sa « maison » :  Nabal reste son mari, malgré tout ce qu’il est.
  • Elle excuse son mari en imputant la faute à son état depuis sa naissance (v. 25); et en indiquant qu’elle n’était pas au courant, elle laisse entendre que les choses ne se seraient probablement pas passées ainsi si elle l’avait su, et qu’elle aurait pu avoir une influence sur la réponse de son mari par ses conseils.
  • Elle reconnait  qui est David, ses exploits, les actes de délivrance qu’il a opérés et fait appel à son bon sens pour ne pas gâcher tout cela par un acte de colère envers Nabal et sa maison.
  • Elle parle avec assurance des plans de Dieu pour la vie de David, c’est une femme qui connait Dieu et qui a foi en Sa Parole.
  • Elle parle avec fermeté mais également avec douceur, mettant en pratique la première partie de Proverbe 15 : 1, « Une réponse douce calme la fureur, Mais une parole dure excite la colère » alors que son mari avait mis en pratique la deuxième partie !
  • Elle sait quand parler à son mari et là aussi fait preuve d’une grande sagesse. Au lieu d’aller le trouver et lui parler lorsqu’il est ivre, elle remet son entrevue au lendemain, une fois son mari dégrisé.
  • Elle reste intègre malgré ce mariage mal assorti qui doit être une terrible épreuve à vivre au quotidien.

parole douce

Voici une femme qui plairait aujourd’hui dans notre monde, active,  pleine d’initiative, utilisant son intelligence avec bon-sens, audacieuse et courageuse…

Abigaïl a su mettre toutes ces qualités en oeuvre dans sa vie d’épouse et femme au foyer. Une belle leçon de vie pour chacune d’entre nous, quelle que soit la place où nous nous trouvons aujourd’hui !

 

Quelques pensées sur “Abigaïl, une femme du 21è siècle !

  1. le verset qui m’a touché est le v31:…et lorsque l’Eternel aura fait du bien à mon Seigneur ,souviens toi de ta servante. » elle anticipe l’avenir,et peut être ,est elle consciente de la punition de Dieu ,envers son mari…? merci pour ces partages …bonne continuation….

    1. C’est intéressant Elyane, merci pour cette remarque.. On peut en effet se poser la question, certains commentateurs ont même parlé de propos (d’Abigaïl) que l’on pourrait qualifier de prophétiques !

  2. Elle est digne de confiance ! C’est également l’un des aspects de la femme vertueuse du proverbe 31. C’est pourquoi, je pense que Nabal malgré sa dureté et quand il n’était pas ivre devait avoir confiance dans le jugement de son épouse. C’est j’imagine ce qui fait aussi la grandeur d’âme d’Abigail qui devait suffisamment respecter son mari (malgré ses défauts) pour tenter de l’orienter dans la bonne direction. La force de la foi peut faire changer les cœurs les plus durs et les plus insensibles et Abigail avait cette foi !

    1. C’est vrai Marlène, la force de la foi peut déplacer les montagnes, et également de voir ce qu’il y a au delà de ces montagnes lorsqu’il arrive qu’elles ne bougent pas… Je n’ose pas imaginer le quotidien de cette femme auprès d’un tel homme mais sa foi et son choix d’intégrité me touchent beaucoup.

  3. bonsoir Frédérique
    oui, la sagesse d’Abigaïl est un défi pour toute chrétienne du 21e siècle. Ainsi pour developper l’un des aspects très intéressants que tu as relevés, on peut aussi voir en elle une femme qui sait discerner la pépite d’or dans la boue.
    En effet, les circonstances de David n’étaient pas de nature à montrer qu’il s’agissait du Roi d’Israël, oint par l’Éternel et attendant le trône. On aurait même plutôt été encouragé à penser le contraire.
    Combien souvent il nous est difficile de discerner la bénédiction, la volonté, le plan de Dieu dans les circonstances adverses; il faut pour cela avoir la perspective divine, avoir cultivé une intimité certaine avec le Seigneur.
    Eh bien, nous sommes au défi de cultiver cette intimité là afin d’arriver au niveau de discernement spirituel d’Abigaïl
    Autre chose, je me demande comment a t elle pu réunir tant de victuailles en si peu de temps. Elle devait vraiment etre d’une prévoyance exceptionnelle(Prov31 !!)
    Excellent week-end à toutes

    1. Bonjour Nelly,
      Il est vrai que les déclarations d’Abigaïl concernant David montrent que cette femme était bien éduquée dans les choses spirituelles et qu’elle avait foi en Dieu pour mener ses plans à terme lors de l’avènement de David en tant que roi. Elle a vu au delà des apparences remettant en pratique le verset que nous avions vu dans cette étude en 1 Samuel 16:7. Et oui, tu as bien raison, elle est une vraie représentation de la femme de Proverbes 31, merci de nous l’avoir rappelé !
      Bon week end à toi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *