Mot de 9 lettres d’origine hébraïque signifiant chaos….

 

Connaissez vous l’expression française tohu-bohu ? Le dictionnaire Larousse nous donne cette définition : désordre et confusion. Le Littré rajoute : chaos.

Eh bien tenez-vous bien : cette expression nous vient directement de la Bible en Genèse 1:2 : la terre était informe et vide. Informe est « Tohuw » en hébreu et Vide est « bohuw »… Le saviez-vous ? Tohuw signifie « sans forme, confusion, vide, sans utilité,chaos, espace de désolation » et Bohuw « vide, sans utilité ». Nous retrouvons cette expression  en Jérémie 4: 23 (Jér 4:23-26) où il nous est parlé d’une punition qui tombe sur Jérusalem, description d’un spectacle de désolation qui fait frémir et qui nous permet d’entrevoir cette vision de chaos.

Mais revenons à notre passage en Genèse 1. Dieu à partir de cette vision de chaos et désordre agit et fait surgir l’ordre, les formes et la beauté. Un modèle d’organisation se met en place :  du chaos  surgit l’ordre avec l’apparition de jour/nuit et  donc de la notion de jours au verset 5,  des cycles de reproductions des espèces aux versets 11, 22 et 28, des mouvements des planètes pour « marquer les époques, les jours et les années » au verset 14, des luminaires présidant au jour et à la nuit aux versets 16 et 17,  de la création de l’homme et de la femme devant dominer sur la création, et la remplir aux versets 28 et 29. Le sixième jour après avoir créé son point d’orgue de la création au travers de l’homme et de la femme, « Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici cela était très bon. » (Vs 31) Magnifique !

Mais le chaos réapparaît avec la chute, le choix de la désobéissance dans le jardin d’Eden, et nous continuons aujourd’hui à voir le chaos s’installer toujours davantage dans notre monde.

Malgré tout le chaos du monde dans lequel elle vit, nous voyons notre femme de Proverbes 31 s’organiser et être prévoyante.  Nous aussi, en tant que filles de Dieu, devons chercher à  ressembler à notre Dieu en faisant entrer l’ordre dans nos vies.  La première chose à faire est d’organiser son temps comme la femme de Proverbes 31 nous l’a montré depuis le début de cette étude.

Que veut dire organiser son temps ? Il ne s’agit pas de remplir chaque instant d’un travail incessant, mais plutôt d’organiser son temps autour de ce qui est important. Planifier comment nous allons occuper notre temps nous permet d’être bien plus efficace que si nous prenons les choses au fur et à mesure de leur survenue dans notre journée. Ce que nous planifions arrive car la planification mène à l’action. Et dans notre planning, nous avons le droit de mettre : « se reposer » , comme, je l’espère, vous l’avez mis au planning de vos vacances estivales !

Gérer avec efficacité son temps demande à fixer des priorités parmi les objectifs que nous avons. Il n’y aura jamais assez de temps pour tout faire, mais il y a toujours assez de temps pour faire ce qui est important.  Paul nous encourage en Ephésiens 4: 15-16 à racheter le temps. Est-ce que vous avez déjà mis Dieu à l’épreuve dans ce domaine ? J’ai été plusieurs fois merveilleusement surprise de voir comment Dieu pouvait répondre, étirant le temps de façon incroyable et me permettant ainsi de travailler de façon particulièrement fructueuse dans un temps particulièrement réduit.

Dans nos journées surchargées, nous devons choisir ce que nous allons vouloir avec certitude accomplir, et à cet effet la to-do list est un incontournable… comment se souvenir que  nous devons passer deux coups de téléphones, prendre 1 rendez-vous, remplir un formulaire, aller chez le coiffeur, tout cela dans la même journée sans avoir noté  quand et où faire toutes ces choses ? Vous avez peut-être une to-do liste dans votre téléphone, pour ma part elle est sur papier.

Pour vous

Voici une petite astuce d’organisation conseillée par des sociétés spécialisées en gestion du temps, astuce qui marche très bien.

Le soir (car si vous attendez le lendemain matin, vous serez déjà dans le rush de la journée et perdrez de votre objectivité !), sortez votre to do liste du lendemain. Priez avant de faire quoi que ce soit. Notez sur une feuille à part les choses que vous avez en tête qui devraient être faites le lendemain (rendez-vous, coups de téléphone,  activité, étude biblique :), visites amies etc…) Classez-les par importance de priorité. Puis notez sur votre to do liste les 6 premières prioritaires.

Dormez !

Le lendemain matin, prenez votre liste et accomplissez dans votre journée le maximum des 6 tâches indiquées en respectant -pour autant que ce soit possible- l’ordre (par ex si il vous est impossible d’avoir la secrétaire du dentiste au téléphone, passez au point suivant, vous réessaierez après). Et on coche chaque fois qu’une chose est faite ! Rien de plus encourageant d’ailleurs pour voir le travail avancer. Si  en fin de journée au moment de faire la liste du lendemain, il reste des points du jour non effectués, vous les gardez pour le lendemain et les mettez en tête de liste et rajoutez les nouveaux points pour arriver aux 6 tâches. C’est un système très efficace en particulier pour les tâches qui nous rebutent- Dans mon cas c’est le seul moyen pour que j’arrive à prendre rendez-vous chez le dentiste 😉

A cet effet, pour celles qui aiment comme moi le support papier, nous vous avons concocté une to do liste à faire vous même ! En cliquant sur l’exemplaire ci-dessous, vous obtiendrez une page A4 avec 5 petites feuilles à découper. Phocopiez, découpez, agraphez, et vous pourrez ainsi fabriquer votre petit bloc-note « to do » liste avec un petit clin d’œil biblique.

 

 

Pour les enfants

Si vous avez des enfants, c’est le moment d’entrer en action pour leur enseigner les bonnes habitudes de rigueur et d’organisation, tout bien considéré, c’est notre responsabilité ! En cherchant sur le net « tableau responsabilité tâches enfants » vous trouverez de nombreux exemples de tableaux amusants. Pour notre part, le tableau était un tableau hebdomadaire avec les responsabilités quotidiennes des enfants alors petits : ranger son pyjama, faire son lit, et mettre ses affaires au sale.  Puis en grandissant d’autres tâches se sont rajoutées :  vider le lave-vaisselle, aller chercher le courrier, sortir les poubelles, puis plus tard encore : laver son linge, le repasser, nettoyer la salle de bains des enfants, etc…  Avec cet apprentissage des responsabilités, notre fils aîné, devant partir pour ses études supérieures en Normandie, a été très surpris de voir ses copains incapables de se faire à manger correctement, de laver leur linge et de le repasser, ni de prendre en charge correctement l’entretien de leur chambre ou studio. Il était très fier de pouvoir y arriver de son coté. Je ne veux pas dire que mon fils était parfait, soyons bien d’accord, mais il était capable malgré tout de se débrouiller pour accomplir ces tâches et être ainsi autonome.

Lorsque les enfants apprennent tôt, les réflexes s’installent et tout est beaucoup plus facile en grandissant. Lorsque les nôtres étaient petits, nous fonctionnions avec des gommettes de couleur que nous mettions chaque jour lorsque nous faisions le bilan du soir.  Puis à chaque fin de semaine, nous faisions le bilan hebdomadaire , récompensant avec une bricole les efforts de chacun selon son  âge, voire pas de récompense si les efforts n’étaient pas au rendez-vous. Je sais que tout le monde n’est pas d’accord avec la notion de récompense, c’est à chacun de choisir comment il veut fonctionner.  Très vite dans le temps les récompenses ont disparu mais les enfants ont continué à avoir leurs responsabilités. La maison se vidant peu à peu, nous devons revoir régulièrement le tableau, mais il est toujours là pour les tâches communes que nous nous partageons, comme vider le lave vaisselle, ranger et nettoyer la cuisine, etc… tâches que nous réalisons tour à tour ; les tâches individuelles étant à présent (relativement bien 🙂 !) rentrées dans les habitudes de chacun, elles ont disparu du tableau.

Bon weekend à toutes !

Une pensée sur “Mot de 9 lettres d’origine hébraïque signifiant chaos….

  1. merci Frédérique pour ce partage.,je peux témoigner que mes enfants ont eu les meme responsabilité ,cet ete nous sommes allé mangé au restaurant ou mon fils est chef cuisinier et son employeur partageait avec nous le fait que Jonathan etait tjrs â l’heure,….,etc,et qu’elle voyait qu’il avait eu de bonnes bases dans son éducation .Ca porte du fruit,et c’est pour leur bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *