1 De David. Je veux remercier le SEIGNEUR, je veux remercier le Dieu saint de tout mon cœur !
2 Oui, je veux dire merci au SEIGNEUR, sans oublier un seul de ses bienfaits.
20 Remerciez le SEIGNEUR, vous, ses anges puissants ! Vous accomplissez ses ordres, et vous obéissez dès que vous entendez sa voix.
21 Remerciez le SEIGNEUR, vous, l’armée de ses serviteurs, qui faites ce qu’il désire.
22 Vous tous qu’il a créés, remerciez le SEIGNEUR, partout où il est roi ! Et moi, à mon tour, je dirai merci au SEIGNEUR.
Psaume 103 (PDV)

En préparant cette étude j’ai sorti un mes anciens cahiers que j’utilisait pour mon culte personnel durant mon adolescence. Un titre en particulier a attiré mon attention : « tout ce dont je peux être reconnaissante. »

Seulement voilà, c’était tout ce qu’il y avait d’écrit sur cette page !

Savoir que je devrais louer Dieu et le remercier pour ses bienfaits envers moi était bien là. La volonté de le faire était aussi là. J’ai certainement dû penser à plusieurs choses que je pourrais écrire, mais ça s’est arrêté là. Aucun de ses bienfaits n’était écrit sur cette page de journal. La bonne intention était peut-être présente mais il m’a manqué l’action.  Le fait que je n’ai rien écrit sur cette page me laisse avec une sensation de frustration, car aujourd’hui je suis incapable de me souvenir au sujet de quoi j’étais reconnaissante !

Dans le Psaume 103, David s’exhorte : mon âme bénis l’Eternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits !  Mais dans ce psaume David ne s’est pas arrêté pas aux bonnes intentions ou à un joli titre ! Pour ne pas oublier les bienfaits de l’Éternel David a pris le temps de les écrire. Non seulement David s’est exhorté lui-même à la louange et la reconnaissance, mais ses mots nous exhortent à faire de même encore aujourd’hui !

Quand nous prenons le temps d’écrire les bienfaits de Dieu, nous nous soumettons non seulement à l’action immédiate de la reconnaissance, mais nous créons aussi un moyen de nous rappeler de ses bienfaits pour les jours où nous aurons le plus besoin de nous en souvenir.

Le défi

J’espère que vous continuez à écrire dans votre cahier chaque jour des sujets de reconnaissance ! Mais aujourd’hui allons un peu plus loin. Aujourd’hui, après avoir lu le Psaume 103 en entier, écrivons comme David un psaume à Dieu pour tout ses bienfaits envers nous. Cela peut-être, comme David, pour ses bienfaits spirituels, mais aussi émotionnels, matériels et personnels. Que nos âmes le louent et que nous  n’oublions aucun de ses bienfaits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *