Comment réussir votre Thanksgiving comme une vraie américaine ;)

En grandissant, la fête de Thanksgiving est devenue, de loin, ma fête préférée. Oui, certes, il n’y avait pas de cadeaux tant attendus comme à Noël, ni de chocolats ou chasses aux œufs comme à Pâques. Mais c’était peut-être justement le fait que ce jour était célébré si simplement, centré sur notre gratitude envers Dieu, qui faisait que je l’aimais tant. Je me souviens d’une atmosphère de paix qui envahissait toute notre maison ce jour-là,  tout comme la bonne odeur de la tarte à la citrouille.

La semaine dernière, lors de la fin de notre Défi de la Reconnaissance, nous vous avons encouragées à créer votre propre Thanksgiving. Libre à vous de célébrer ce moment comme vous l’entendez, selon vos propres personnalité et culture. Mais si cela vous tente de célébrer votre fête de la  reconnaissance comme un Thanksgiving « à l’Américaine », j’ai pris le temps de me plonger dans mes souvenirs pour vous trouver quelques idées pour le réussir ! 🙂

Le jour de Thanksgiving, ma mère nous préparait toujours un bon déjeuner que nous partagions avec des membres de la famille. Et qui dit repas de Thanksgiving, dit de façon incontournable … la dinde ! En France, à moins que vous soyez dans un endroit où vivent beaucoup d’anglophones, vous aurez besoin de vous y prendre au moins une semaine à l’avance pour la commander auprès de votre boucher pour l’avoir à temps. Et si vous êtes prises de court, un magasin bien connu de produits surgelés pourra vous dépanner. 😉

Ensuite, vous pourrez farcir votre dinde avec un « stuffing » comme cela est la tradition. Voici une recette de stuffing traditionnel pour votre dinde comme ma mère le faisait (olives en moins). Pour réussir votre dinde pensez à l’arroser souvent avec son jus lors de la cuisson.

Pour l’accompagner, ma mère faisait toujours un « gravy » (une sauce fait avec le jus de cuisson épaissi avec un roux) ainsi que la fameuse sauce aux cranberries (canneberges).  Les canneberges qui poussent dans le nord des Etats-Unis peuvent être  difficiles à trouver en France. Vous pourrez donc les remplacer (même si ce n’est pas pareil !) par des airelles.

Pour le reste du plat chaud, je me souviens des petits pains frais, des patates douces cuites aux four, de la purée de pomme de terre, et d’une salade verte composée. Ma grand-mère apportait toujours son plat aux haricots à la crème, de quoi nous faire oublier que nous mangions des légumes ! 😉  Dans l’esprit de la gratitude et de la générosité (et pour alléger votre travail en cuisine !), pensez à demander à vos convives d’apporter un plat (salade ou accompagnement) ou un dessert.

En parlant du dessert…
il y avait parfois de la tarte aux pommes (apple pie), parfois de la tarte aux noix de pécans, mais quoi qu’il en soit il y avait toujours de la tarte à la citrouille qui était la préférée de mon père. (Je vous la partagerais plus en détail la semaine prochaine !) Accompagnée bien sûrde crème chantilly et d’un bon café ou thé.  🙂

Le repas de Thanksgiving était composé d’un imposant plat principal (avec assez de restes pour plusieurs jours !) avec parfois une salade en entrée. Un plateau de fromage était servi à l’apéritif, le temps que tout le monde arrive pour passer à table.

Côté décorations pour la table, je n’ai pas souvenir que ma mère se compliquait la vie.  Elle sortait toujours sa plus belle vaisselle et les beaux couverts, de quoi marquer une occasion très spéciale ! Puis, à l’aide de ce qu’elle avait dans son jardin ou bien de quelques courges, elle arrivait toujours à mettre une pointe de couleur sur la table aux tons de l’automne.

Voici une idée de décoration de table, simple et jolie proposée par thekitchn.com, dont je m’inspire pour la mienne cette année.

Parfois en mettant la table, nous placions cinq petits grains de maïs sur chaque assiette. De quoi nous rappeler les conditions de vie dans lesquelles vivaient les premiers pionniers, mais aussi pour nous inciter chacun à tour de rôle à partager cinq sujets de reconnaissance.

Et vous, comment allez vous fêter votre fête de la reconnaissance cette année ? Ou peut-être est-ce déjà une tradition qui fait partie de votre héritage familial ? Je serais ravie de savoir comment cela se passe chez vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *