Ruth : L’histoire continue …

Bonjour mes chères soeurs !

La semaine dernière nous avons conclu notre étude de Ruth en regardant de près son merveilleux héritage de foi, héritage qu’elle a non seulement vécu mais qu’elle a également transmis.

Aujourd’hui je souhaitais revenir brièvement sur le sujet sous la forme d’un petit projet pour poursuivre notre réflexion de la semaine dernière et pour conclure ce temps passé ensemble durant ses six dernières semaines.

Revenons tout d’abord de nouveau sur l’héritage de Ruth sous la forme d’une image …

En regardant cette représentation généalogique, je suis de nouveau émerveillée devant la souveraineté de Dieu dans son plan rédempteur pour Ruth, Boaz mais aussi Naomi, ainsi que pour toutes les générations qui les ont suivis. Cela me dépasse de voir d’une manière extrêmement concrète comment Dieu a fait concourir toutes choses pour leur bien. Cette image me rappelle que c’est Dieu, et Dieu seul, le héros de leur histoire. Dieu a utilisé de simples personnes comme vous et moi d’une manière extraordinaire dans son plan rédempteur.

Ce merveilleux héritage de la foi peut être aussi le notre. En fait ce même héritage appartient à toutes celles qui persévèrent dans l’obéissance par la foi (Hébreux 10:35-36). L’héritage spirituel que nous décidons de vivre aujourd’hui deviendra ensuite l’héritage transmis aux générations suivantes.

C’est pour cela que j’avais à coeur au travers de ce petit projet, de vous encourager à réfléchir sur votre propre héritage spirituel.

Pour cela, je vous ai créé un arbre généalogique rien que pour vous.

Je vous encourage à l’imprimer et, durant les prochains jours, à le remplir en répondant à trois questions principales concernant votre héritage spirituel :

  1. Quel est l’héritage spirituel que j’ai reçu ?
  2. Quel est mon héritage spirituel personnel ?
  3. Quel est l’héritage spirituel que je désire transmettre ?

Quel est l’héritage spirituel que j’ai reçu ?

Après avoir imprimé votre feuille, prenez un peu de temps pour réfléchir, avant de le remplir, à la lumière de votre propre héritage spirituel dans votre arbre généalogique. Etes-vous issues d’une grande ligne d’hommes et de femmes de foi ? Ou peut-être comme Ruth, êtes-vous la première à connaitre le Seigneur ? Qui sont les personnes clés de votre histoire, celles qui ont joué un rôle dans votre héritage de foi ? Ce n’était pas forcement un rôle positif, mais, comme pour Ruth, Dieu peut utiliser y compris les mauvaises expériences de notre passé pour nous conduire à Lui. Qui ont été ces personnes et ces expériences pour vous ?

Quel est mon héritage spirituel personnel ?

Dans cet héritage de la foi que nous désirons transmettre, nous devons d’abord le vivre. Pour le vivre, nous devons perséverer dans l’obéissance par la foi. Ce qui nous permet de perséverer dans l’obéissance de notre foi aujourd’hui n’est rien d’autre que la fidélité de Dieu envers nous. Cette foi est un don de Dieu (Ephésiens 2:8) …

Nous constatons la fidélité de Dieu au travers de l’étude de sa Parole et nous l’avons vu d’une manière extraordinaire dans notre étude de Ruth durant ses 6 dernière semaines. Mais je crois qu’il est aussi important de se souvenir de la fidélité de Dieu dans notre vie et d’une manière très personnelle. Se souvenir de la fidélité de Dieu dans notre propre histoire nous donne l’espoir pour persévérer pour l’avenir (Hébreux 10:23) et nous préserve d’un départ dans le péché de notre « Moab » (Psaume 106).

Se souvenir volontairement de comment Dieu a œuvré dans le passé est une motivation puissante pour croire Dieu dans l’instant présent.
— Beth Moore

Prenez donc ensuite le temps de réfléchir sur votre propre histoire personnelle avec le Seigneur. Comment est-ce que Dieu est le rédempteur et le héros de votre histoire ?

La semaine dernière, j’ai évoqué tous les moments dans la vie de Ruth que j’appelle les moments « et si. »

Et si Naomi n’avait pas fait le choix de retourner à Bethléhem ? Et si Ruth avait suivi les conseils de Naomi pour retourner dans le pays de Moab ? Et si Ruth n’était pas partie glaner ce jour-là ? Et si Ruth n’avait pas suivi les conseils de Naomi pour aller voir Boaz cette nuit-là ? Et si Untel avait pris la place du parent rédempteur ? Et si Ruth était restée stérile ?

Pourtant, Yaweh demeure souverain.

Quels sont les « et si » moments dans votre vie ? Dans les plus petits détails de votre histoire, comment observez-vous sa souveraineté ? Comment voyez-vous l’empreinte de Dieu dans votre histoire alors que peut-être sur le moment vous n’en étiez peut-être pas conscients ?

Quel est l’héritage spirituel que je désire transmettre ?

Ce que je trouve encore plus incroyable dans la transmission de l’héritage de foi de l’histoire de Ruth, est la façon dont les héritages reçus et vécus de Ruth, Boaz et de Naomi sont complètements différents tout en faisant partie du même héritage. 

Mes chères sœurs, rappelons-nous, notre Dieu ne fait de prêt-à-porter. Notre Dieu est le Dieu du sur-mesure ! Cela veut dire que notre héritage de la foi n’est basé ni sur notre histoire familiale, ni sur nos origines culturelles, notre éducation, notre position sociale, notre situation financière, ni même sur quoi que ce soit d’autre que nous avons pu ou pourrions prétendre obtenir par nous-même. Cet héritage nous est accordé gracieusement, non par notre mérite mais par amour.  Naomi même, qui croyait que son histoire était terminée et qu’elle n’aurait plus d’espoir d’héritage, a eu le privilège de devenir la nounou-mamie du petit bébé Obed. Tout cela, car notre Dieu est vraiment le Dieu rédempteur.

Pour notre propre histoire, nous pouvons constater comment Dieu est le Dieu rédempteur et tout ce qu’il a déjà rédimé dans nos vies. Mais tant que nous sommes sur cette terre, nous continuons à soupirer après notre rédemption finale (Romains 8:23).

Quels sont les soupirs de votre cœur en attendant votre rédemption finale ? Quels sont les désirs et les prières de votre cœur pour non seulement votre propre histoire mais aussi pour celle de ceux qui vous entourent – famille, amis, voisins ou collègues ?

Nous allons faire ensemble cette dernière partie sous la forme d’une prière. Prenez quelques instants pour formuler votre prière par écrit, précisant ce que vous aimeriez que votre héritage devienne dans l’avenir ainsi que son impact sur la vie de ceux qui vous entourent.

Vous pouvez écrire cette prière au dos de votre feuille et le garder dans un endroit où vous le le verrez souvent dans les semaines à venir.

Puis terminons notre temps ensemble en le louant. Car face à tous ses bienfaits dans notre histoire jusqu’à aujourd’hui, nous ne pouvons que dire comme le psalmiste : Dieu est notre rocher, le Dieu Très-Haut est notre rédempteur ! (Psaume 78:35)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *