Ruth : Semaine 3 — De nouveaux débuts

Bonjour et bienvenue chères soeurs dans notre troisième semaine d’étude de Ruth !

La semaine dernière nous avons laissé Ruth et Naomi à leur arrivée à Bethléhem, qui avait suivi leur départ du pays de Moab. La scène était bien triste et leur avenir semblait assez sombre. Mais cette semaine nous rencontrons quelqu’un qui va tout faire basculer pour ces deux femmes…oui, tout basculer, et en bien ! Nous verrons que Dieu est loin d’avoir dit son dernier mot dans leur histoire et Il met tout en oeuvre pour donner à Naomi et Ruth un nouvel espoir et de nouveaux débuts. Je ne vous en dirai pas plus, je vous laisse découvrir pour vous-même ! J’ai hâte d’y être, alors allons-y !

(Et comme toujours, n’hésitez pas à venir sur le site ou sur notre page Facebook laisser vos pensées ou questions – elles sont toujours les bienvenues ! :))

Verset de la semaine

Voici le verset que nous avons sélectionné pour vous cette semaine…

Votre étude de la semaine

Lecture  du jour : Ruth 2:1-3 et Deutéronome 24:19-22

L’été, lorsque je me promène, je vois souvent dans des champs des arbres fruitiers qui semblent être abandonnés et qui sont pleins de bons fruits. Je me demande toujours si j’ai le droit de prendre les fruits  pour qu’ils ne soient pas gaspillés. Ou peut-être au moins juste ceux qui sont tombés à terre (quelqu’un a dit confiture maison ? 😉) ? Chaque année je me dis que je devrais me renseigner sur ce que dit la loi à ce sujet. Mais dans la loi donnée à son peuple, Dieu avait fait mieux que de préciser les droits de glanage concernant la nourriture que personne d’autre ne voulait…qu’est-ce que Dieu avait prévu exactement ? (voir votre passage en Deut. d’aujourd’hui). Et cette provision était surtout pour qui ? A votre avis, comment est-ce que Ruth était au courant de cette loi ?

En demandant à Naomi la permission d’aller glaner quelle attitude Ruth démontre-elle ? Qu’est-ce Ruth cherche à faire en partant glaner ?

J’imagine que vous avez toutes hâte que nous parlions de cet homme dont il est question au  verset 1 ?! 😉 Nous y reviendrons demain, promis. Aujourd’hui prenons un peu de temps pour regarder d’un peu plus près comment cette rencontre a pu avoir  lieu.

Que nous dit le verset 3?

Et il se trouva par hasard…

Ruth est allée glaner dans un champ qu’elle avait choisi au hasard. Il se trouva, par hasard, que ce même champ appartenait à Boaz. Puis (nous en dirons plus demain) au prochain verset c’est également par hasard que Boaz arrive de la ville ce matin-là pour surveiller la moisson de son champ. Tout cela est-il vraiment arrivé par hasard ?

A votre avis, est-ce la chance ?

Choisissez un ou plusieurs passages à lire ci-dessous pour découvrir d’autres histoires arrivées par « hasard » et qui ont constitué un moment tournant dans l’histoire Biblique.

  • Genèse 24
  • 1 Samuel 17:12-23 (et 38-54 pour la suite !)
  • 2 Rois 13:20-21
  • Actes 8:26-40

Rappelez-vous d’un moment que Dieu a utilisé, une histoire qui s’est passée « par hasard » et qui a changé le cours de votre vie. (Si vous faites cette étude en groupe, pensez à partager les unes avec les autres vos histoires qui sont souvent une grande source d’encouragement !) Puis prenez quelques minutes pour le remercier pour sa souveraineté qui gère les détails, y compris les plus petits, de notre existence !

Le cœur de l’homme médite sa voie, Mais c’est l’Eternel qui dirige ses pas.
Proverbes 16:9

Lecture du jour : Ruth 2:4-7 et Jérémie 17:7-8

Enfin…nous y voilà….Boaz !

Brièvement introduit au verset 1 de ce chapitre, qu’apprenons-nous concernant Boaz ? Commencez à remplir votre fiche personnage pour Boaz qui se trouve dans l’annexe de votre cahier d’étude.

Boaz vivait aussi au temps des juges où « chacun faisait comme bon lui semblait ». Lui aussi comme la famille de Naomi avait vécu la famine mais Boaz est resté à Bethlèhem, fidèle à Dieu.

Il y a une raison bien spécifique pour laquelle le fait que Boaz provenait de la même famille qu’Elimélek avait de l’importance (souvenez-vous,  Elimélek était l’ancien mari de Naomi)  mais nous y reviendrons plus tard.

Qu’est-ce que le verset 1 nous apprend sur le statut social et économique de Boaz ?

Ce mot « riche » peut être traduit aussi par « valeur ». Qu’est-ce que cela évoque pour vous ?

Il était aussi un homme de puissance – comme un vaillant guerrier. Le prénom Boaz veut dire « en lui la force ».

En venant surveiller son champ quels sont ses premiers mots pour les moissonneurs ? Quelle est leur réponse ?  Qu’est-ce que cela nous apprend sur le caractère de Boaz ? Sur sa relation avec Dieu ?

Selon Ruth 4:21, qui était le père de Boaz ? Cela vous dit quelque chose ? Peut-être pas ? Alors regardez en Matthieu 1:5 pour découvrir qui était sa maman.

Si vous ne connaissez pas l’histoire de Rahab (et même si vous la connaissez déjà !) prenez le temps de la lire en Josué 2:1-16 et 6:22-25.

Dans la généalogie de Jésus, il est possible (et même probable étant donné le temps écoulé dans la période des Juges) que Rahab soit plutôt la grand-mère de Boaz et non sa mère, mais j’ai envie que nous gardions en tête la généalogie de Boaz, car elle sera bien plus poignante encore dans la suite de notre histoire !

Lecture du jour : Ruth 2:8-10 et Deutéronome 10:17-21

Nous étions tellement prises par Boaz hier que nous n’avons pas pris le temps de regarder ce (ou plutôt celle) qui avait attiré son attention une fois arrivé dans son champ.

Quelle est la première question que Boaz pose à ses ouvriers (verset 5) ? Pourquoi à votre avis est-ce qu’il avait remarqué Ruth parmi les autres moissonneurs et servantes ? Qu’est-ce que le serviteur apprend à Boaz concernant Ruth ?

Au verset 8 Boaz décide d’approcher Ruth pour lui parler directement. De quelle manière est-ce que Boaz s’adresse à Ruth ? Qu’est-ce que cela vous démontre ?

Boaz va donner 6 instructions à Ruth, lesquelles ?

Face à la bonté de Boaz à son égard, quelle est la réponse de Ruth ?

Vous souvenez-vous de ce qu’elle avait dit à Naomi en allant glaner en verset 2 ?  Qu’est-ce que Ruth cherchait ? Mais si c’est cela que Ruth cherchait pourquoi à votre avis a-t-elle l’air d’être surprise ?

Face contre terre Ruth se demande pourquoi un homme comme Boaz pourrait s’intéresser à une femme comme elle, ou même reconnaître son existence. Quelle est la raison pour laquelle Ruth n’attendait pas un tel accueil ?

Dans un monde qui croit de plus en plus que tout lui est dû, l’attitude d’humilité de Ruth est bien rafraîchissante !

Ne faites rien par ambition personnelle ni par vanité ; avec humilité, au contraire, estimez les autres supérieurs à vous-mêmes. Que chacun, au lieu de regarder à ce qui lui est propre, s’intéresse plutôt aux autres.
– Philippiens 2:3-4

Lecture du jour : Ruth 2:11-12, Deutéronome 32:9-12 et Psaume 36:7-9

Au verset 11, nous voyons qu’en plus des renseignements donnés par ses servantes, Boaz avait déjà entendu parlé de Ruth auparavant. A votre avis comment et par qui ?

Alors que Ruth était jusqu’à maintenant restée dans l’ombre et avait raison de se demander si quelqu’un remarquerait son service et son sacrifice, qu’est-ce que la réponse de Boaz lui révèle ? Au chapitre 3 verset 11 Boaz lui révèle qu’il n’est pas le seul à avoir remarqué le sacrifice de Ruth; qui d’autre l’avait remarqué ?

Au verset 12, Boaz bénit Ruth pour son sacrifice. Ecrivez cette bénédiction dans vos propres mots.

Boaz reconnait la foi de Ruth et sa prière pour elle est qu’elle reçoive pleinement la bénédiction de Dieu qui prévoit un lieu de refuge et de réconfort pour tous ceux qui le cherchent. Boaz est aussi le premier à reconnaître la vraie raison pour laquelle Ruth est venue à Bethléhem, laquelle ? (Nous l’avons évoqué ensemble lors de la méditation vendredi dernier.)

Dans l’Ancien Testament l’image de l’aile est un symbole de protection et de provision.

Voyons aussi comment Jésus a employé cette image en Matthieu 23:37. Qu’est-ce que l’aile représente dans ce passage ?

La prière de bénédiction de la part de Boaz est donc que la foi de Ruth soit récompensée par la fidélité de l’Eternel : par sa protection, sa provision et son salut !

Ces mots de Boaz à l’égard de Ruth vous font peut-être penser à un autre passage dans les évangiles ?

Regardons ensemble pour terminer les mots de Jésus à ses disciples en Matthieu 19: 29-30.

Lecture du jour : Ruth 2:13 et Hébreux 6:10

Ecrivez dans vos propres mots la réponse de Ruth envers Boaz au verset 13.

Comment est-ce que Ruth s’adresse à Boaz ?

Alors qu’elle s’est étonnée d’avoir trouvé grâce aux yeux de Boaz, que lui demande-t-elle, suite à sa bénédiction ?

Tu m’as consolée …

Si Ruth se sent consolée, qu’est-ce que cela veut dire ? Pourquoi est-ce que son coeur était  en souffrance (pensez à non seulement à son séjour à Bethléhem mais aussi à ce qu’elle avait vécu dans le pays de Moab) ?

Tu as parlé à mon coeur…

Cette expression hébraïque évoque avec diverses nuances l’établissement d’une relation de confiance. Lisez les passages suivants pour ensuite prendre des notes concernant la manière dont cette expression était utilisée et dans quels contextes.

  • Esaïe 40:1
  • Genèse 50:21

La réponse de Ruth me bouleverse. Alors que jusqu’ici Ruth s’est montrée très discrète et que nous ne pouvions qu’imaginer ce qui se passait dans son cœur, elle nous ouvre à présent une fenêtre pour y voir plus clair. De toute évidence, elle-même est bouleversée par la bonté de Boaz à son égard. Par ses paroles il a consolé son cœur en souffrance (et aussi certainement toujours en deuil tout comme Naomi concernant son mari décédé). Il avait aussi compris la vraie raison de la venue de Ruth à Behtléhem.

Vous ne trouvez pas cela merveilleux ? Alors que jusqu’à maintenant Ruth avait certainement l’impression d’être seule au monde, et non comprise par sa seule amie Naomi, Dieu lui envoie un confident, un ami. Dieu voit et récompense le service et le sacrifice de Ruth et il pourvoit à ses besoins, à ses besoins physiques mais aussi à ses besoins émotionnels.

Avez-vous déjà vécu un moment où dans un temps de besoin Dieu vous a envoyé un(e) ami(e) qui a su vous consoler et parler à votre cœur ? Avez-vous déjà eu l’occasion de remercier la personne en question ? Il n’est jamais trop tard !

A votre tour, voyez-vous quelqu’un dans votre entourage (famille, église, amies, voisines) qui a besoin de se sentir consolé et encouragé par le fait que Dieu les voit ? Prenez le temps dans la prière aujourd’hui de demander à Dieu qui vous pourriez bénir par vos paroles.

Bonne étude et bonne semaine dans sa grâce ! 💛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *