Se reposer et lâcher prise : Semaine 2 — Recevoir l’amour de Dieu

Soyez les bienvenues dans notre deuxième semaine d’étude : Se reposer et lâcher prise !

Si vous nous rejoignez cette semaine, vous trouverez si vous le désirez ICI le cahier à télécharger et à imprimer pour les 4 semaines d’étude ainsi que le marque-page récapitulant toutes les lectures.

Comment faire cette étude ?  Après avoir lu les versets du jour, appliquez votre méthode d’étude (VOCAP ou une autre). Puis lisez la méditation et répondez aux questions de réflexions par écrit. Tout d’abord VOCAP, puis la méditation, on ne triche pas 😉 !!!

Le thème de la semaine : Recevoir l’amour de Dieu

Nous aspirons toutes à nous lier à d’autres personnes, à ne pas être invisibles et à être aimées.

Dieu est « relationnel » tout comme nous.

Dieu veut être en contact avec nous, être vu de nous et être aimé de nous.

Dieu veut être vu dans toute sa beauté et sa majesté au travers de sa création. La vaste étendue bleue des cieux, les oiseaux qui font entendre leur chant, les champs couverts de fleurs sauvages et l’océan qui gronde – tout parle de Lui.

1 Jean 4:19 nous dit que « nous l’aimons parce qu’il nous a aimés le premier ».

Dieu vous a aimées le premier, et Il a donné son fils pour mourir sur la croix pour vos péchés afin que vous puissiez avoir une relation personnelle avec Lui. Il vous voit et aspire à avoir avec vous une relation intime et profonde. Prenons le temps cette semaine de nous prélasser dans cet amour de Dieu pour nous. C’est en connaissant et en recevant son amour, que nous pouvons nous reposer et déposer nos fardeaux à ses pieds.

Challenge de la semaine

 Offrez-vous un bouquet de fleurs à partir des fleurs de votre jardin, en les ramassant dans les champs, ou en vous achetant un petit bouquet. Chaque fois que vous regarderez votre bouquet cette semaine, rappelez-vous l’amour de Dieu à votre égard. 

Pour ma part je m’offrirai un petit bouquet trouvé dans mon supermarché, et le placerai là où je suis le plus souvent : ma cuisine !

 

Le verset de la semaine

Nous vous encourageons à apprendre chaque semaine un verset en rapport avec l’étude. Pour cette semaine ce sera Jean 10:11. Imprimez-le et collez-le là où vous le verrez régulièrement.

Méditations de la semaine

Se reposer dans les mains du potier

Lecture du jour : Psaume 139 : 13-18

Psaume 139 :14 Je te loue car je suis une créature merveilleuse.

Esaïe 64 :7 (version semeur) Et pourtant, Eternel, toi, tu es notre père. Nous, nous sommes l’argile, et tu es le potier qui nous a façonnés : nous sommes tous l’ouvrage que tes mains ont formé.  


Avez-vous déjà tricoté un pull ou crocheté un plaid ? Peut-être que tout comme moi cela ne vous est jamais arrivé, mais je suis certaine que vous avez déjà fait quelque chose de vos mains, quelque chose que vous aimez vraiment.

J’ai dû attendre une trentaine d’années avant de commencer à faire des choses avec mes mains. J’ai commencé par le point de croix. Durant dix ans, j’ai brodé des versets bibliques et fait de nombreux ouvrages, en particulier les tableaux de naissance de nos quatre enfants. J’étais très fière d’avoir mené à bien ces projets et je les trouvais magnifiques.

Puis vers quarante ans, je me suis intéressée à l’encadrement. J’ai suivi des cours et j’ai pu ainsi mettre en valeur ce que j’aimais — en particulier les tableaux de naissance  brodés auparavant !

Et dix ans plus tard, j’ai appris à relooker de vieux meubles venant de ma grand-mère pour  mieux les intégrer dans notre intérieur. J’ai trouvé formidable de  jouer avec les patines et je peux contempler encore chaque jour avec plaisir le résultat de mes efforts.

Avez-vous créé quelque chose ? Peut-être est-ce un tableau, des bijoux, une recette de cuisine devenue votre spécialité ou un jardin dans lequel  vous pouvez exprimer votre créativité.  Nous avons une affection particulière pour ce que nous avons réalisé, et tout particulièrement lorsque nous sommes satisfaites du résultat ! Chères amies, vous êtes la création de Dieu. Il vous a faites. Esaïe 64 :8 nous dit que Dieu est le potier et que nous sommes l’argile. Nous sommes l’œuvre de ses mains.

Le Psaume 139 dit que c’est lui qui nous a tissées dans le sein de notre mère au verset 13. Le mot hébreu utilisé pour « tisser » signifie tricoté. Au verset 15 à nouveau le mot tissé apparaît dans la version Segond, et là, la version Martin le traduit par « façonné comme une broderie ». N’est-ce pas magnifique ? Dieu nous a façonnées de ses mains, nous sommes des créatures merveilleuses nous dit le Psaume 139. Et à ce titre, Dieu nous aime un million de fois plus (et plus encore) que  ce que nous pouvons imaginer, car nous sommes son œuvre. Son amour envers nous est tellement grand que nous ne pouvons saisir pleinement ce que cela veut dire par notre intelligence.

Vous pouvez vous reposer dans les mains du divin potier. Il vous aime tant !

Question de réflexion :

Y-a-t-il quelque chose que vous avez créé et auquel vous êtes attachée, que vous aimez ?  Est-ce que cela vous aide à comprendre l’attachement de Dieu résultant de ce qu’il nous a créées ?

Se reposer dans les bras du berger

Lecture du jour : Jean 10 : 11-18

Jean 10 :11  Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour les brebis.

Psaume 23 :2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.


Les brebis sont des animaux qui sont toujours très agités. Elles sont très craintives et toujours inquiètes. Elles sont anxieuses pour peu de choses, un simple lièvre sortant d’un fourré peut suffire à jeter la panique dans tout un troupeau. Elles ont aussi une tendance à être jalouses les unes des autres et se querellant facilement. Pour toutes ces raisons il leur est très difficile de se détendre et de reposer en paix. Est-ce que cela vous fait penser à quelqu’un ?!!!

Dans son livre « un berger médite le Psaume 23 », Philippe Keller explique que les brebis ne se couchent la nuit que si 4 éléments sont réunis. Le premier est l’atmosphère sociale du troupeau. Elles ne pourront se coucher si elles ont des différends avec leurs congénères. Le deuxième est qu’elles doivent absolument ne pas être dérangées par des mouches ou des parasites. Le troisième est qu’elles ne doivent avoir ni faim ni soif. Et le quatrième est qu’elles doivent être débarrassées de toute crainte, sinon elles ne se coucheront pas. Ces quatre éléments sont de la responsabilité du berger qui veillera à répondre aux besoins de ses brebis pour qu’elles s’endorment paisiblement et ainsi se développent au mieux. Dans le passé, les brebis étant souvent mises dans des enclos sans porte, souvent cloisonnées de murs, ou des grottes, le berger se couchait devant l’entrée, son corps servant de rempart, de porte pour protéger ses brebis.

Philippe Keller parle de la vigilance dont il a du faire preuve jour et nuit pour protéger ses brebis dont la spécialité est de se mettre dans des situations impossibles ! Elles se roulent dans l’herbe et se retrouvent sur le dos les pattes s’agitant dans l’air sans pouvoir se retourner, ce qui entraînera leur mort en quelques heures… Après les avoir retournées, il devait masser leurs pattes jusqu’à ce que la circulation reprenne et qu’elles puissent être en état de marcher. Les brebis vont manger l’herbe toujours au même endroit, marcher toujours au même endroit, raviner ainsi le sol et ruiner la pousse de l’herbe et appauvrir leur lieu de séjour… aussi doivent-elles être changées régulièrement de lieu pour conserver un lieu de vie agréable et riche. Pour boire, elles ne boiront que des eaux calmes, les eaux agitées les effrayant, mais si elles n’ont pas eu assez à boire, elles n’hésiteront à se jeter sur des flaques d’eau croupie qui les rendront malades… Il explique qu’il passait ses journées à compter et recompter ses brebis, en proie à une anxiété constante, craignant toujours que l’une d’elles soit en danger ! Constamment sur le qui-vive, Il surveillait le ciel, guettant la présence de busards tournoyant, ce qui pouvait laisser supposer que l’une des brebis en difficulté et pouvait être ainsi une proie facile.

Voilà une petite image de la vie de notre berger, donnant sa vie pour nous et veillant constamment à notre bien-être, notre bonne santé, notre sécurité. Quelle image magnifique…

Question de réflexion :

En quoi est-ce que le fait de savoir que vous avez toujours auprès de vous un guide aimant vous apporte le repos ?

Se reposer auprès de votre ami

Lecture du jour : Jean 15 : 12-17

Jean 15 :13  Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis

Jean 15 :15  Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis


Il y a quelques années en arrière, je suis passée par une sombre vallée. Chaque matin, je me levais pour vivre un cauchemar éveillée. Mettre un pas devant l’autre me semblait insurmontable. J’avais le sentiment d’avoir un précipice devant moi, et le vide derrière moi. Je ne mangeais pratiquement plus, ne dormais pratiquement plus et survivre me demandait un effort qui me paraissait surhumain.

Mais chaque jour il y avait une petite lumière qui brillait. Chaque après-midi deux amies se relayaient au téléphone pour m’appeler. Avec patience et avec un amour infini, elles m’écoutaient, soupirant sur ma détresse. Elles étaient tout aussi désarmées que moi face à ce que je vivais, elles ne pouvaient me conseiller, m’aider à me diriger mais avec fidélité, durant de nombreuses semaines, elles ont toujours été là. J’ai fini par attendre leur coup de téléphone chaque jour, sachant que ce serait un temps où je ne serais pas jugée, critiquée ou repoussée mais seulement aimée. Je savais aussi que je pouvais compter sur leur intercession tout aussi fidèle. Je suis infiniment reconnaissante pour leur amitié restée fidèle.

C’était l’année de mes 50 ans, un anniversaire que je n’avais pas à cœur de fêter, tant j’aurais voulu que le temps s’arrête.

C’est alors qu’une autre amie a mobilisé les femmes de notre église et a réalisé  un album comportant de nombreuses photos, photos  d’elles ou événements que nous avions partagés.  Puis chacune a mis un petit mot personnel. Elles savaient toutes que je traversais des moments très douloureux même si certaines ne savaient pas ce dont il s’agissait. Aucune n’a fait allusion à quoi que ce soit dans les mots qui ont été laissés. Seule leur grande affection pour moi transparaissait dans ce qu’elles avaient écrit. Sur la couverture, cette amie « organisatrice » a brodé « Amies en Jésus ». Par leurs mots, elles ont toutes voulu me dire « nous sommes là, à tes côtés » et elles m’offrirent cet album pour mon anniversaire.

Presque 10 ans plus tard, je pleure encore en ressortant cet album et en le lisant, non à cause de souvenirs douloureux de cette période, mais à cause de la profondeur de l’affection qui m’a été témoignée, du fait qu’elles ont pris le temps de réaliser quelque chose de personnel, juste pour moi, parce qu’elles m’aimaient.

En Matthieu 6, Jésus nous dit de ne pas nous inquiéter et il illustre ses propos en nous parlant de Dieu qui prend soin des lis des champs. Puisqu’il prend parfaitement soin des lis des champs, il prendra parfaitement soin de vous et moi.

Jésus ne nous aime pas seulement comme Sa création et Sa brebis, il nous aime aussi comme un ami.

Vous n’êtes pas seule, et parce qu’il est avec vous, vous n’aurez jamais à vivre dans la peur. Reposez-vous sur l’amitié de Jésus aujourd’hui. Jouissez du temps passé auprès de Lui, il est le meilleur ami que vous aurez jamais.

Question de réflexion :

En Jean  15, Jésus nous appelle ses amies. En quoi le fait de savoir que vous aurez toujours un ami vous apporte la paix ?

Se reposer dans les bras aimants de votre Père

Lecture du jour : Romains 8 : 12-17

Romains 8 :15  Et vous n’avez pas reçu un esprit d’esclavage pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: «Abba! Père!» 


Le mot « père » fait naitre en nous des sentiments puissants. Si vous avez eu un bon père, ce mot va générer chez vous la chaleur de la sécurité et de l’amour. Mais si vous avez eu un père distant, inconstant ou un père qui ne vous a jamais prise dans ses bras, jamais encouragée, ou aimée, ce mot va faire rejaillir la douleur au fond de votre cœur. Oui, pour certaines d’entre vous, les bras de votre père ne sont pas un lieu où vous vous sentez en sécurité.

Dieu n’est pas comme notre père terrestre.  Il est parfaitement constant, aimant parfaitement, et parfaitement bienveillant. Mais Satan veut nous faire croire des mensonges concernant qui est Dieu. Il ne veut pas que nous Lui fassions confiance, ou que nous nous reposions dans Ses bras aimants. Il veut nous tromper en nous faisant croire que notre Père céleste est comme notre père terrestre, imparfait, de façon à ce que nous ne lui fassions pas confiance en tout temps.

Aujourd’hui, décidez de mettre un terme à ces mensonges concernant qui est votre Père céleste. Mettez de côté l’éventuel schéma paternel embrouillé créé par votre père terrestre et tournez-vous vers votre Père céleste qui vous aime plus profondément qu’aucun homme ne pourra jamais le faire.

Dieu veut être votre sûr abri (2 Sam 22 :3). Il vous protègera, pourvoira à vos besoins, vous guidera, et vous disciplinera avec douceur lorsque vous sortirez du chemin qui est le meilleur pour vous.

Vous êtes l’enfant de Dieu et cela constitue une relation bien plus intime que la relation entre le potier et son argile, entre un berger et sa brebis, entre deux amis. Un bon père a une affection profonde pour son enfant et en retour, un enfant a une affection profonde pour son père. Votre Dieu est un très bon père, le meilleur qui soit. Reposez-vous dans ses bras aujourd’hui.

Question de réflexion :

En quoi est-ce que le fait de savoir que vous êtes un enfant de Dieu vous réconforte et vous apporte le repos ?

Se reposer dans les bras de votre bien-aimé

Lecture du jour : Éphésiens  5:25-32

Ephésiens 5 :31-32  C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise. 


La relation terrestre la plus intime et la plus profonde est celle existant entre un mari et sa femme. Dieu ne vous aime pas seulement comme sa création, comme un berger aime sa brebis, comme un ami aime son ami, ou comme un père aime son enfant – mais il vous aime aussi comme un époux aime son épouse.

Chères amies, le passage d’aujourd’hui en Ephésiens 5 a toujours été l’un de mes passages préférés. La parole de Dieu dit que le mariage est un profond mystère car il est là pour être une image tangible de Christ et de l’Eglise. Voilà une raison essentielle pour laquelle Dieu hait le divorce – car il constitue une image terrible de l’alliance éternelle qu’il a conclue avec nous. Christ a donné sa vie pour son épouse. Il n’y a pas de plus grand amour que celui de notre bien-aimé – Jésus !

Son amour est plus grand que l’amour de quelque homme que ce soit. Si vous avez un mari merveilleux, alors réjouissez-vous et appréciez à sa juste valeur la bénédiction que vous avez reçue. Mais si ce n’est pas le cas, ne laissez pas les failles d’un homme détruire l’intimité que Dieu veut avoir avec vous. Dieu est relationnel. Il veut construire une vie avec vous. Il veut absolument avoir une relation personnelle et profonde avec vous, et il se battra pour vous – y compris si votre mari ne le fait pas. Apocalypse 19 nous dit que nous verrons un jour Jésus face à face aux noces de l’Agneau. Nous serons son épouse et il sera l’époux. Quel jour glorieux ce sera ! Mais nous n’avons pas à attendre pour apprécier l’intimité avec Jésus – nous pouvons nous prélasser dans cet amour dès maintenant. Continuez à vous approcher de lui chaque jour. Faites-lui confiance. Il vous aime tant.

Question de réflexion :

Y-a-t-il une raison, après avoir vu cette semaine combien Dieu vous aime et combien il veut avoir une relation personnelle avec vous, pour laquelle vous ne pouvez-vous reposer en Dieu ? Quelques soient les soucis qui vous accablent, apportez-les à Christ dans la prière. Demandez-lui d’ôter les mensonges que l’ennemi vous raconte et de vous donner le repos.

Bonne semaine dans la grâce ♥ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *