Se reposer et lâcher prise : Semaine 3 — Lâcher prise

Je suis ravie de vous retrouver ! Si vous avez manqué les semaines 1 et 2,  je vous encourage à vous rendre ICI pour récupérer le cahier d’étude de 4 semaines ainsi que le marque-page des lectures, vous avez tout l’été pour la faire !

Le thème de la semaine : Lâcher prise

C’est en comprenant et en recevant l’amour de Dieu que nous pourrons arriver à nous reposer et à lâcher prise, lui remettant les fardeaux que nous portons. Si vous ne croyez pas que vous êtes aimée  inconditionnellement, vous penserez alors qu’il vous faut faire certaines choses pour plaire à Dieu. Vous penserez que vous n’êtes pas encore assez bien pour lui, et vous n’arriverez alors pas à lui faire confiance pour lui confier vos fardeaux.

Nous avons vu lors de l’étude la semaine passée que Dieu vous aime profondément. Il ne cherche pas une vie impeccable, mais il cherche une intimité plus profonde avec vous. Il ne veut pas seulement vous rencontrer le dimanche sur les bancs de l’église, il désire une relation personnelle avec vous jour après jour, heure après heure, minute après minute avec vous.

Êtes-vous prête à vivre de cette façon ? A Vivre avec Jésus à vos côtés à chaque pas, Lui qui est toujours prêt à alléger votre fardeau ? Nous allons avoir cette semaine quelques pistes de réflexion sur ce fameux « lâcher prise » !

Être tout près de Jésus… Parfois lorsque je chante des chants de louange, j’ai presque la sensation de pouvoir toucher le ciel du bout des doigts. Moi qui ne suis pas très extravertie, j’ai parfois le désir de lever les mains pour louer mon Dieu, expression profonde de la louange qui m’habite et de la reconnaissance que j’éprouve envers ce Dieu tout-puissant qui a choisi de s’abaisser jusqu’à nous.

Chanter élève notre âme et relâche les tensions – alors faisons ce que le livre des Psaumes nous enseigne, chantons à l’Eternel ! Peu importe que vous ayez une voix magnifique ou pas, peu importe que vous chantiez parfaitement juste ou pas, laissez votre cœur s’exprimer au travers de votre voix, c’est tout ce que Dieu désire ! Chantons en tout temps … sous la douche, dans la voiture, en passant l’aspirateur… chantons ! Reposons-nous et lâchons prise…

 

Challenge de la semaine     

Prenez la décision de chanter à l’Eternel cette semaine.

J’ai créé sur mon téléphone une « playlist » musique de louange. Je l’écoute partout, quand je vais faire ma marche quotidienne, dans ma voiture, dans ma cuisine, quand je fais mon ménage, dans ma salle de bain… Vous pouvez écouter aussi des chants chrétiens de louange sur YouTube sur votre ordinateur, mais aussi mettre des CD sur votre lecteur, etc… Ecoutez chaque jour de cette semaine des chants de louange, et joignez votre voix à celles que vous écouterez. Observez alors ce que cela changera en vous !

Le verset de la semaine

Nous vous encourageons à apprendre chaque semaine un verset en rapport avec l’étude. Pour cette semaine ce sera Éphésiens 5:7. Imprimez-le et collez-le là où vous le verrez régulièrement.

 

Méditations de la semaine

Après avoir lu les versets du jour, appliquez votre méthode d’étude (VOCAP ou une autre). Puis lisez la méditation et répondez aux questions de réflexions par écrit. Tout d’abord VOCAP, puis la méditation, on ne triche pas 😉 !!!

Lâcher vos fardeaux en chantant

Lecture du jour :  Actes 16 : 16-34

Actes 16 :25,26 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés; au même instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus.


Nous connaissons déjà les effets bénéfiques de la musique sur des maladies comme Alzheimer, sur le cœur (en faisant baisser la tension, en diminuant le rythme cardiaque, en faisant baisser le stress); la musique permet aussi de lutter contre la dépression (en diminuant les tensions psychiques). Et lorsque nous écoutons des morceaux de musique que nous aimons, la dopamine, appelée aussi hormone du bonheur ou du plaisir, est sécrétée et a une foule  d’effets positifs sur l’organisme.

La Bible même nous dit que la musique a également des effets  sur notre âme : David jouait de la harpe et l’esprit troublé de Saül était calmé (1 Samuel 6 :23). Les Ecritures font référence au chant plus de 400 fois et donnent 50 commandements de chanter.

Dans notre lecture du jour, Paul et Silas étaient partis en Macédoine, le terrain de l’ennemi. Libérant cette esclave sous l’emprise d’un esprit de divination, ils ont provoqué le recul des puissances des ténèbres. La riposte ne se fit pas attendre… Ils furent trainés (au sens littéral) devant les magistrats, puis leurs vêtements leur furent arrachés et  on les roua de coups (actes 16 :22) puis ils furent jetés en prison…  mais cette prison ne pouvait les empêcher de chanter. Pouvez-vous imaginer cela ? Et nous les voyons, le corps  ensanglanté, peut-être même des côtes brisées, les pieds entravés, chantant les louanges de Dieu au milieu de la nuit. Incroyable…

La louange au cœur de la bataille car ils savaient qui était Dieu pour eux ! Avez-vous remarqué ?  Ils ont loué Dieu avant de voir la victoire….

Regardons un autre évènement biblique : Josaphat, au moment de livrer bataille organise son armée et met en première ligne devant l’ennemi … sa chorale (2 Ch 20 :21) avec les musiciens chantant des chants de louange ! Le prophète Yahaziel lui avait annoncé que Dieu déclarait « Ne craignez rien…cette bataille n’est pas votre affaire, c’est celle de Dieu » (v15). Josaphat, confiant en Dieu, choisit de le louer publiquement avant même que la bataille soit menée. Ils menèrent eux aussi la bataille en louant Dieu… eux aussi avant même de voir la victoire !

Peut-être êtes-vous prisonnières  de certaines choses dans votre vie;  prisonnières de vos craintes, de la douleur, du péché, de blessures passées, de l’amertume, de mauvaises relations… De trop nombreux fardeaux… Des batailles à mener bien trop dures pour vous. Il est grand temps d’être libérée de ces chaines.

Croyez-vous que vous pouvez avoir la victoire ?  Avez-vous confiance en Dieu ? N’avons-nous pas de nombreuses promesses de Dieu sur lesquelles nous pouvons nous appuyer ? Alors chantons des chants de louange !

Question de réflexion :

Quel est votre chant de louange préféré ?  Pourquoi est-il votre préféré ?

Lâcher vos fardeaux en priant

Lecture du jour : Philippiens 4 : 6-9

Philippiens 4 :6  Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.

Ephésiens 6 :11   Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre les manœuvres du diable.  


Chaque matin, lorsque nos pieds touchent le sol, nous entrons dans une bataille spirituelle. Cette bataille a commencé dans le jardin d’Eden, et, que vous le vouliez ou non, cette guerre fait toujours rage et nous y sommes impliquées.

Comme tout soldat, nous devons revêtir notre armure, (armure spirituelle pour nous), pour faire face à ce que la journée nous réserve.  Lisez dans votre Bible les versets 13 à 17 du chapitre 6 d’Ephésiens et regardez les temps des verbes employés.  Comme vous pouvez le constater (ainsi que dans le verset 11)  nous n’avons que des impératifs. Oui, revêtir les armes de Dieu n’est pas un simple conseil,  une suggestion, mais c’est un commandement.  Pourquoi ? Parce que Dieu sait que sans notre armure, nous serons vaincues.

Les ténèbres constituent une force active. Elles nous pressent de toute part et cherchent à pénétrer notre vie. La lumière ne peut pas être passive. Nous ne pouvons pas nous asseoir tranquillement et attendre que les ténèbres nous rattrapent. Nous devons nous battre et nous devons briller.

Chanter est notre cri de guerre, et la Parole de Dieu est notre épée. La Parole de Dieu est vivante, active et Dieu nous demande dans sa Parole de prier.  Regardez le verset du jour. Il nous dit de ne nous inquiéter de rien. Rien, c’est rien du tout. Par contre, au lieu d’être anxieuse, nous devons prier pour toutes choses. Et lorsque nous prions, Dieu remplace nos craintes et nos inquiétudes par sa paix.

La prière est une nécessité.

Sans la prière, nous finissons par nous rendre à l’ennemi, alors que nous voulons tout l’opposé. C’est à Dieu que nous désirons nous rendre, et Le laisser combattre à notre place. Cela ne veut pas dire que les circonstances de notre vie vont changer (quoique parfois ce soit le cas !) mais plutôt que nous serons capables de tenir ferme au milieu de la bataille.

Ne vous inquiétez pas. Priez au sujet de toutes choses. Il n’y a pas de chose qui soit trop petite pour en faire un sujet de prière. Lâchez prise concernant vos fardeaux en les confiant au Seigneur dans la prière. Tenez-vous debout, la victoire est là.

Question de réflexion :

Qu’avez-vous besoin de lâcher dans la prière aujourd’hui ? Ecrivez votre prière ci-dessous.

Lâcher vos fardeaux en étant reconnaissante

Lecture du jour : 1 Thessaloniciens 5:16-18

1 Thessaloniciens 5 :18  Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

Philippiens 4 :6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.… Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.


Ce sur quoi notre esprit se focalise grandit en nous et prend de plus en plus de place. Si nous nous concentrons sur nos soucis — ce sont eux qui prendront plus de place.

Laissez-moi vous raconter une histoire ☺

Cela faisait plusieurs jours que je pensais à mon problème, encore et encore. Et plus j’y pensais, plus cela prenait de place dans ma tête et me stressait. J’ai fini par m’asseoir et j’ai écrit une lettre pour régler ce problème en me disant que le lendemain je la relirai avant de l’envoyer. Puis je me suis couchée. Le lendemain matin, j’ai relu cette lettre et soudain ai réalisé que pour une raison inconnue (la fatigue ? les hormones ? la journée difficile ?…) j’avais grossi le problème de telle façon qu’il était finalement devenu énorme. Finalement je décidai qu’il n’en valait pas la peine… j’ai déchiré la lettre et tout va bien !

Est-ce que une chose de ce genre vous est déjà arrivée ? S’il vous plait ne me dites pas que je suis toute seule à avoir vécu ça !

A partir du moment où j’ai été occupée à autre chose et que j’ai laissé la place à d’autres pensées, le problème a considérablement rétréci, à tel point que j’ai fini par simplement le confier à Dieu et l’oublier.

En 1 Thessaloniciens 5, il nous est dit de toujours nous réjouir, de prier sans cesse et en toutes circonstances de rendre grâces — c’est-à-dire de remercier Dieu. Ce n’est pas une suggestion de notre Père céleste, c’est un commandement.

Après avoir chanté et prié… il est de la volonté de Dieu de vivre avec un cœur plein de reconnaissance en TOUTES circonstances. Lorsque l’on regarde ces deux passages bibliques, on aurait envie de dire : mais c’est trop simple !  Exprimer votre reconnaissance à Dieu focalisera vos pensées sur Dieu, sa grandeur, sa toute-puissance et sa bienveillance envers vous. Vous vous sentirez renouvelée émotionnellement et psychiquement.

Ne laissez pas vos soucis croître dans votre esprit, mais plutôt laissez votre louange, vos prières et votre reconnaissance grandir et voyez vos fardeaux s’alléger !!!

Question de réflexion :
Lâchons nos fardeaux en étant reconnaissantes ensemble aujourd’hui ! Ecrivez les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissantes… Seigneur, je te remercie, je sais que tu es plus grand que ce problème. Je te remercie parce que tu sais exactement dans quelle situation je me trouve et ce dont j’ai besoin. Je te remercie car je te fais confiance, tu honoreras ta parole dans ma vie en faisant concourir toutes choses pour mon bien comme tu l’as promis.  Je te remercie parce que je suis ton enfant et que je peux m’approprier les promesses que tu m’as laissées dans ta parole !

Lâcher vos valises

Lecture du jour : 1 Pierre 5 :6-11

1 Thessaloniciens 5 :18  Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

Philippiens 4 :6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.… Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.


Ce sur quoi notre esprit se focalise grandit en nous et prend de plus en plus de place. Si nous nous concentrons sur nos soucis — ce sont eux qui prendront plus de place.

Laissez-moi vous raconter une histoire ☺

Cela faisait plusieurs jours que je pensais à mon problème, encore et encore. Et plus j’y pensais, plus cela prenait de place dans ma tête et me stressait. J’ai fini par m’asseoir et j’ai écrit une lettre pour régler ce problème en me disant que le lendemain je la relirai avant de l’envoyer. Puis je me suis couchée. Le lendemain matin, j’ai relu cette lettre et soudain ai réalisé que pour une raison inconnue (la fatigue ? les hormones ? la journée difficile ?…) j’avais grossi le problème de telle façon qu’il était finalement devenu énorme. Finalement je décidai qu’il n’en valait pas la peine… j’ai déchiré la lettre et tout va bien !

Est-ce que une chose de ce genre vous est déjà arrivée ? S’il vous plait ne me dites pas que je suis toute seule à avoir vécu ça !

A partir du moment où j’ai été occupée à autre chose et que j’ai laissé la place à d’autres pensées, le problème a considérablement rétréci, à tel point que j’ai fini par simplement le confier à Dieu et l’oublier.

En 1 Thessaloniciens 5, il nous est dit de toujours nous réjouir, de prier sans cesse et en toutes circonstances de rendre grâces — c’est-à-dire de remercier Dieu. Ce n’est pas une suggestion de notre Père céleste, c’est un commandement.

Après avoir chanté et prié… il est de la volonté de Dieu de vivre avec un cœur plein de reconnaissance en TOUTES circonstances. Lorsque l’on regarde ces deux passages bibliques, on aurait envie de dire : mais c’est trop simple !  Exprimer votre reconnaissance à Dieu focalisera vos pensées sur Dieu, sa grandeur, sa toute-puissance et sa bienveillance envers vous. Vous vous sentirez renouvelée émotionnellement et psychiquement.

Ne laissez pas vos soucis croître dans votre esprit, mais plutôt laissez votre louange, vos prières et votre reconnaissance grandir et voyez vos fardeaux s’alléger !!!

Question de réflexion :
Lâchons nos fardeaux en étant reconnaissantes ensemble aujourd’hui ! Ecrivez les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissantes…

Laisser les autres vous aider à porter vos fardeaux

Lecture du jour : Exode 18: 13-27

Exode 18 :17-18  Le beau-père de Moïse lui dit: Ce que tu fais n’est pas bien. Tu t’épuiseras toi-même, et tu épuiseras ce peuple qui est avec toi; car la chose est au-dessus de tes forces, tu ne pourras pas y suffire seul. 


C’est l’orgueil qui nous empêche d’admettre que nous avons besoin de l’aide de Dieu. Et l’orgueil nous empêchera également d’admettre devant les autres que nous avons besoin de leur aide.

Courtney Joseph donne son témoignage : « J’ai toujours eu du mal à verbaliser mes besoins. Reconnaissons que c’est tout de même une forme d’humiliation de reconnaître que nous avons besoin des autres. Je vais souvent trouver des réponses à mes interrogations dans de bons livres ou de bons blogs mais leurs auteurs ne me connaissent pas personnellement et ils ne peuvent m’aider à porter mes fardeaux dans la vie de tous les jours.  Cette année j’ai été mise à terre par le départ de mon mari, et j’ai choisi de m’humilier et je me suis tournée vers mes amies chrétiennes et ma famille (qui est chrétienne aussi) pour obtenir du soutien. Je suis même allée voir un conseiller chrétien et cela a été une réelle bénédiction. Son oreille attentive, sa connaissance de la Parole de Dieu, sa sagesse pour naviguer dans les méandres compliqués de ma vie, le temps de prière avec elle à la fin de nos rencontres ont été un réel baume pour mon âme. »

Vous devez arrêter de porter seule les très lourds fardeaux que vous avez. Dieu veut les ôter de vos épaules et souvent, il utilise les autres pour faire cela.

En Exode 18, Moïse a tenté de faire son travail seul et nous voyons Jethro lui dire que ce n’était pas une bonne chose. C’était trop lourd à porter pour une seule personne, et cela l’aurait épuisé. Moïse a écouté le conseil de Jethro et est allé chercher de l’aide. Chères sœurs en Christ, faites la même chose aujourd’hui. Humiliez-vous et cherchez de l’aide si vous en avez besoin. 

Question de réflexion :

Y-a-t-il un domaine dans votre vie où vous avez besoin d’aide ? Qu’est-ce qui vous empêche  de solliciter de l’aide de vos amis ou de votre famille ? Si c’est par orgueil, humiliez-vous. Si la raison est que vous pensez n’avoir personne vers qui vous tourner, alors demandez dans la prière à Dieu d’amener dans votre vie une femme qui craint Dieu, et en attendant allez voir un pasteur ou un conseiller chrétien.

Bonne semaine dans la grâce ♥ !

 

Une pensée sur “Se reposer et lâcher prise : Semaine 3 — Lâcher prise

  1. Bonjour,

    Je suis en décalage horaire un peu mais du coup c’est moi ou le jeudi est identique au mercredi?!:) pas le titre mais le contenu.. bref je vous remercie encore et toujours pour la qualité de vos continus qui sont imprégnés de l’amour et de la grâce qu’en le
    Seigneur Dieu éternel a pour nous!!:) un merci immense donc! Bon repos à vous aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *