Mais que s’est-il donc passé dans le cœur de Mical ?

Cette semaine, nous avons retrouvé un personnage avec lequel nous avons fait connaissance en 1 Samuel : Mical.  Replongeons-nous ensemble  dans son histoire pour mieux comprendre ce que nous avons lu cette semaine. 1 Samuel 14:49 nous présente Mical comme la plus jeune des deux filles du Roi Saül. David à ce moment là vient de vaincre le géant Goliath , permettant ainsi  de mener l’armée de Saül vers la victoire contre les Philistins. C’est un beau jeune homme, qui joue magnifiquement de la harpe et qui s’illustre en devenant un héros.

David et Mikal : Gravure de Calzi s’après un tableau de Francesco Podesti (19è siècle)

C’est alors que 1 Samuel 18:20 plante le décor : « Mical, fille de Saül, aima David. On en informa Saül, et la chose lui convint. » Saül est très intéressé, non pas pour le bien de sa fille mais pour son propre intérêt, il va utiliser Mical pour tendre un piège à David. Flattant David via ses serviteurs,  Saül propose à David d’épouser Mical contre 100 prépuces de philistins. Le verset 25 nous dit que « Saül avait le dessein de faire tomber David entre les mains des Philistins ». Quel père que cet homme qui utilise les sentiments de sa fille pour servir ses propres intérêts… David ayant rapporté 200 prépuces, il obtient la main de Mical, ne faisant ainsi que rajouter à la haine de Saül : « Saül vit et comprit que l’Eternel était avec David; et Mical, sa fille, aimait David. Saül craignit de plus en plus David, et il fut toute sa vie son ennemi. » (versets 28 et 29). Cette femme n’a tristement été qu’un objet pour servir les desseins de destruction de son père.

Puis nous retrouvons Mical au chapitre 19 de 1 Samuel, versets 11 à 17 : son père cherchant à nouveau à tuer David, elle le fait s’échapper par la fenêtre, met en place une stratégie pour lui donner du temps pour s’éloigner. Voilà une femme amoureuse qui est prête à tout pour protéger son mari, quitte à affronter la colère de son père, une fois la supercherie découverte. Elle ne reverra plus son mari avant de très nombreuses années.  Nous ne voyons nulle part mention d’efforts de la part de David pour retrouver sa première femme. Je n’ose pas imaginer la vie de Mical, princesse, auprès d’un père qui n’a fait que l’utiliser, et épouse d’un mari absent qui fuit pour sauver sa vie et dont il est dit à ce moment là qu’il s’est trouvé d’autres épouses : Abigaïl femme de Nabal, et Achinoam de Jizreel…

Mical aide David à s’échapper – gravure de Gustave Doré (19è s)

Une petite phrase nous surprend dans cette histoire au verset 44 : « Et Saül avait donné sa fille Mical, femme de David, à Palthi de Gallim, fils de Laïsch. » Que s’est-il passé pour que Saül agisse ainsi ? Bien des commentateurs ont émis l’hypothèse fort probable que Saül voulait tirer un trait sur David que la présence de sa fille lui rappelait constamment, ne voulant plus rien avoir à faire avec lui, et surtout pas d’un gendre pouvant prétendre éventuellement au trône. Et à nouveau nous voyons que Mical est comme un objet déplacé par son père.

Nous voici enfin en 2 Samuel 3 où réapparait Mical. Nous voyons David demander à ce que Mical lui soit rendue comme condition pour une alliance politique. Et revoilà « notre » Mical ballottée à nouveau, cette fois-ci déplacée par Isch-Boschet, son frère sur la demande de David. Nous ne savons pas depuis combien de temps elle était mariée à Palthi. Mais entre son mariage avec Palthi et le retour vers David, il y a eu  au moins les 7 ans et demi de règne de David sur Juda. Cela nous donne une idée du nombre d’années relativement conséquent de ce deuxième mariage. Nous ne connaissons rien des sentiments de Mical, mais j’ai peine à croire qu’elle n’ait pas aimé ce mari qui lui vouait un grand amour, puisque le verset 16 nous dit que son mari (Palthi) la suivit en pleurant.

Et nous arrivons en 2  Samuel 6 (v 16) où Mical réapparaît à la fenêtre et voit son mari danser devant l’arche de l’Éternel lors de son entrée à Jérusalem :  elle le méprise, c’est un mot vraiment très fort. Cette danse était l’expression de sa grande joie et était faite pour louer Dieu. Le verset 20 nous apporte la lumière sur sa réaction : Mical, en tant que princesse, n’a pas été séduite par le manque de décorum et de dignité qui entourait cette démonstration de joie de la part de David. Il aurait dû se comporter comme un roi. Pour elle, David n’avait pas un comportement à la hauteur de sa position: la situation était humiliante pour lui et pour elle.

David dansant devant l’arche – Bronze par Anton Eisen

Nous retrouvons David dans une situation où il est honoré par ses servantes et méprisé par sa propre femme. Mical a mis en premier l’apparence et ce que pouvaient penser les autres, David a mis en premier sa louange et sa joie pour Dieu. Nos actes  sont-ils motivés par ce que les autres pensent de nous ou par ce que Dieu pense de nous ? 

La vie de David a été caractérisée par l’humilité et dans sa vie il a été repris plusieurs fois par son entourage, situations où il a écouté humblement les critiques. Mais ici, face aux reproches de sa femme, il ne bouge pas, n’accepte pas le blâme et considère avec justesse que la personne qui a un problème est Mical et non lui.  Sachons nous entourer de personnes de bon conseil qui  nous tirent vers le haut et non vers le bas.

Je ne peux m’empêcher de me demander comment Mical en est arrivée là.  Peut-être est-ce tout ce qu’elle a vécu qui a semé en elle l’amertume, ayant pour résultat l’appauvrissement de ses sentiments à l’égard de son mari ? Il est vrai que lorsque nous laissons l’amertume s’emparer de notre cœur, les dégâts se manifestent très rapidement, détruisant non seulement les relations avec la personne envers qui nous ressentons cette amertume, mais aussi les relations avec tout notre entourage, nous détruisant nous-mêmes. Examinons notre cœur et arrachons les éventuelles racines d’amertume que nous pourrions y trouver avant qu’elles ne causent plus de dégâts. 

Le chapitre se termine avec une déclaration qui sonne comme un jugement : Mical n’eut point d’enfants jusqu’au jour de sa mort….

Ne vous méprenez pas, j’ai de la compassion pour cette femme; mais je regarde sa vie comme une mise en garde de la nôtre, où nous ne devons pas laisser les épreuves changer notre cœur , semer en nous des racines d’amertume qui ne pourront que porter du mauvais fruit et apporter la destruction autour de nous et en nous.

J’ai été longue aujourd’hui …  Merci pour votre patience; je trouvais important d’examiner l’attitude de Mical de cette semaine à la lumière de sa vie.

 

 

 

 

 

Quelques pensées sur “Mais que s’est-il donc passé dans le cœur de Mical ?

  1. Bonjour Frédérique
    merci de t’être attardée sur le personnage de Mical. Je me demandais si ce n’est pas aussi un éloignement personnel de la communion avec Dieu qui a pu créer cette  » cécité  » spirituelle qui fait en sorte que Mical ne puisse pas distinguer qu’en réalité, son mari est en pleine louange.
    excellent week-end

    1. Bonjour Nelly,
      Il n’est pas impossible en effet qu’il y ait eu un problème spirituel. Les écritures nous parlent de l’amour de Mical envers David mais on ne voit jamais rien dans le texte concernant sa vie spirituelle. Nous la voyons à chaque fois les yeux fixés sur l’homme et non sur Dieu. Et lorsque l’on y réfléchit, l’amertume trouve aussi ses racines dans le cœur lorsque notre vie spirituelle n’est pas à son meilleur niveau, nous empêchant de nous rappeler que dans sa bonté Dieu permet que « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu et sont appelés selon son dessein » y compris les choses les plus difficiles. Bonne semaine !

  2. Très pertinent et intéressant !! J ai également de la peine pour cette femme, à qui, on a enlevé le bonheur a plusieurs reprises. Elle devait manquait d épanouissement et devait être frustré.

    1. Certainement… Au travers de toutes ces épreuves, la seule source de joie possible était en Dieu, et il ne semble pas que Mical s’y soit abreuvée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *