Qui trouvera une femme parfaite ?

Au risque de vous surprendre j’ai une confidence à vous faire…il y a eu une période dans ma vie où je n’aimais pas du tout les blogs !

J’ai commencé à découvrir ce monde grandissant des blogs il y 5 ans environ en cherchant des ressources pour faire l’école à la maison avec mon aîné. J’ai trouvé des dizaines de blogs sur le sujet avec chaque fois des mamans dynamiques, encourageantes et positives. Pourtant, après plusieurs jours durant lesquels j’ai effectué mes recherches, je ne me suis pas du tout sentie encouragée. C’était même tout le contraire ! Des images des mamans joyeuses et des enfants épanouis autour d’activités soigneusement préparées, envahissaient mes pensées comme les scènes d’un film d’horreur dont on n’arrive pas à se débarrasser !

J’ai mis du temps à comprendre ce qui était en train de se passer. Pourquoi ces merveilleuses ressources mises à ma disposition pour m’encourager me peinaient tant ? Ce n’était pas les beaux sourires des mamans pleines d’énergie et d’inspiration pour l’éducation de leurs enfants. Ce n’était pas non plus leurs belles maisons parfaitement rangées avec une belle salle de classe qui me faisaient envie. Ni même leurs beaux blogs avec des belles photos et des articles soignés. Non, la source de mon désarroi était ma perception et mon cœur. Au travers de ces blogs je voyais des femmes dont j’étais persuadée qu’elles avaient réussi à atteindre quelque chose qui semblait pour moi de plus en plus éloigné…

…la perfection.

Même si vous ne suivez pas de votre côté plusieurs blogs féminins, je pense que vous voyez très bien de quoi je parle ne serait-ce qu’au travers de votre compte Facebook. En tant que femmes nous voyons la vie des autres femmes sur la toile, vies qui impriment sur nous l’idée de la réussite de la perfection et du bonheur. Nous tombons très vite dans le jeu de la comparaison et nous en ressortons découragées et démotivées.

Il y une femme dans la Bible dont nous lisons souvent l’histoire comme elle aurait pu la poster dans un blog ou sur Facebook, n’est-ce pas ? 🙂 : la femme de Proverbes 31. Mais son récit n’a pas été écrit pour que nous ayons une exemple de perfection pour ensuite nous sentir mal dans notre peau en nous comparant à elle. Non, la femme de Proverbes 31 est un exemple, parmi tant d’autres dans la Bible, pour nous encourager à mettre notre foi en action.

Je pense que la pensée de Paul le résume parfaitement quand inspiré par la Saint-Esprit il dit : Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus–Christ. (Phil. 3:12)

Saisie par Christ…

Notre identité ne se trouve pas dans ce que nous faisons mais dans ce que Christ est pour nous. Notre valeur n’est pas basée sur ce que nous arrivons à accomplir dans une journée de travail ni sur nos divers succès. Quand nous devenons chrétiennes, notre identité  se trouve désormais  dans l’héritage que nous avons avec Christ (Rom. 8:17). En gardant notre personnalité et notre individualité, Dieu remplace notre esclavage au péché par la liberté d’être appelée enfant de Dieu, sainte et bien-aimée (Col. 3:12). Le travail de la sanctification dans notre vie (c’est à dire le processus d’être formée de plus en plus à l’image de Christ) est le travail de Dieu et non le nôtre. Une femme parfaite n’est ni ce que nous sommes, ni ce que Dieu demande à ce que nous soyons afin d’être parfaitement aimées par Lui. Conscientes de cela, nous sommes libérées du poids du perfectionnisme.

je cours, pour tâcher de le saisir

Non, nous l’avons vu ensemble cette semaine notre valeur en Christ n’a rien avoir avec ce que nous faisons. Mais puisque nous avons été aimées par un si grand Dieu, alors notre réponse par amour pour Lui est de  tendre vers l’excellence en joignant l’action à notre foi. (Jas. 1:22) Même si nous savons que sur cette terre jamais nous n’arriverons à saisir pleinement cette excellence, nous tâchons  de le faire malgré tout avec tout notre être.  Notre seul but est de lui plaire et lui rendre gloire.

Là où le perfectionnisme par nos propre moyens nous enchaîne, la poursuite de l’excellence couverte par sa grâce nous libère. Dieu ne nous appelle pas à être des femmes parfaites afin de nous enchaîner par des règles et des obligations. Il nous appelle à poursuivre l’excellence et à demeurer fermes dans notre foi pour que nous vivions librement en lui rendant gloire. (Gal. 5:1)

Vous souvenez-vous de notre semaine d’étude ? Que voulait dire ce mot en hébreu que nous traduisons par valeur ou vertueuse? Il est encore plus visible si vous lisez ce verset dans la traduction Semeur : une femme vaillante ! Est-ce cela vous encourage comme cela m’encourage ?! Car pour tâcher de saisir l’excellence dans notre vie Dieu sait qu’il nous faut du courage ! Alors bon courage chères sœurs dans ce marathon que nous courons ensemble. Ce n’est pas un chemin facile, mais allons-y, car Celui qui nous a saisies vaut la peine d’être saisi en retour !

***A vous ! Avez-vous une ou plusieurs femmes de valeur dans votre vie ? Quelqu’un qui n’a pas encore saisi le prix mais qui tend vers l’excellence pour la gloire de Dieu ? Prenez quelques minutes aujourd’hui pour remercier le Seigneur pour la présence de cette perle dans votre vie. Comment pourriez-vous enrichir votre relation avec une de ces femmes que vous appréciez pour son exemple ? Peut-être l’inviter pour un café ou un thé de temps à autre ? Décider de vous rencontrer pour prier régulièrement ensemble ? Ou même étudier la Bible ensemble ? Comme le fer aiguise le fer, nous avons besoin d’amies de tous âges qui nous poussent vers les bonnes œuvres.

Puis, pour terminer, n’oubliez pas d’appeler, d’envoyer un message ou une carte postale à votre amie pour la remercier et l’encourager !

Bon week-end !

Quelques pensées sur “Qui trouvera une femme parfaite ?

  1. Merci pour cet article, cela me parle beaucoup! J’instruis également mes enfants en famille et je connais ce découragement de ne pas réussir à être cette mère formidable qui fait plein d’activités avec ses enfants. Je passe mes soirées sur les blogs ief et réseaux sociaux, j’ai prié pour que Dieu me libère de cette pression/perfectionnisme, je suis encouragée, Dieu va m’y aider!

    1. Merci Carine ! Je suis ravie que cet article aie pu être une source d’encouragement ! Soyez bénie et que Dieu vous fortifie dans les projets il vous a accordés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *