Un héritage qui vaut la peine d’être vécu et transmis

J’ai un peu de mal à croire que nous arrivons à la fin de notre voyage dans le livre de Ruth. J’ai tellement aimé faire ce bout de chemin avec vous dans ce livre si riche et y faire  de nouvelles découvertes !

Hier dans notre lecture nous avons laissé Ruth, Boaz, Naomi et le bébé Obed dans une dernière scène de notre livre qui aurait pratiquement pu terminer la dernière page d’un compte de fées : et ils vécurent heureux … Vous avez peut-être donc été surprises aujourd’hui de découvrir que le rideau tombe sur notre incroyable histoire de rédemption avec la proclamation d’une liste de noms.

Mais cette liste de noms qui compose la généalogie de Perez (fils de Juda) dont Ruth fait désormais partie, n’est pas n’importe quelle généalogie. 

Cette généalogie n’est rien d’autre que celle de Jésus-Christ lui-même.

Oui, Ruth, la Moabite, la rejetée, l’étrangère, celle qui n’était pas digne de tenir la place d’une servante, a été élevée au rang d’épouse de Boaz. Pour couronner le tout, femme stérile, elle devient mère puis arrière grand-mère du roi David et enfin ancêtre de Jésus-Christ. Ruth est en fait l’une des 5 femmes mentionnées dans la généalogie de Jésus.

Quel incroyable destin était réservé à Ruth ! Quelle incroyable histoire d’amour et de rédemption ! Quel merveilleux héritage !

Quand un jour, mon histoire sur cette terre prendra aussi fin, je désire laisser à mon tour un tel héritage pour les générations à venir.

Un héritage qui finalement n’est basé ni sur notre histoire familiale, nos origines culturelles, notre éducation, notre position sociale, notre situation financière, ni rien d’autre que nous avons pu ou pourrions prétendre obtenir par nous-même. Cet héritage nous a été accordé, comme pour Ruth, gracieusement, non par notre mérite mais par amour.

Notre héritage est l’héritage de la foi

En Hébreux 11 nous découvrons des personnes qui ont été connues et évoquées pour leur héritage de la foi: Noé, Abraham, Joseph, Moîse mais aussi Rahab (revoir votre lecture d’aujourd’hui !). 

Tout comme eux, Ruth n’a pas vu l’accomplissement des promesses de Dieu dans les générations qui suivaient. Comme eux, Ruth reconnaissait qu’elle était étrangère sur cette terre. Si Ruth avait eu la nostalgie de la terre qu’elle avait quittée, elle aurait eu le temps d’y retourner. Mais en fait Ruth aspirait à une patrie supérieure, c’est-à-dire céleste. C’est pourquoi Dieu n’avait pas honte d’être appelé son Dieu ; car il lui a préparé une cité… (Hébreux 11:13-16)

La foi voit l’invisible, croit l’incroyable et reçoit l’impossible.
— Corrie ten Boom

Cet héritage incroyable, tel qu’il est décrit en Hébreux 11 et dans la vie de Ruth, n’est pas réservé à quelques super-héros de la foi seuls. Cet héritage appartient à toutes celles qui persévèrent dans l’obéissance par la foi (Hébreux 10:35-36).

Cette foi qui est une déclaration de ce que nous croyons, est aussi une démonstration visible des autres. Par nos actions dans l’obéissance, y compris dans les plus petits détails de notre quotidien, notre foi se rend visible aux yeux des autres. Le choix de l’obéissance dans la foi ne sera jamais le choix facile ou celui du « bon sens. » Il sera aussi rarement le choix qui nous « fait du bien. » Mais ce choix d’obéissance, sera toujours le choix qui nous affermira et qui nous fera grandir dans notre maturité avec Dieu.

Qu’est-ce qui nous permet une telle persévérance dans la foi ? La foi de Ruth, comme la notre, n’est pas basée sur un sentiment mais sur une ferme assurance. Cette assurance est fondée, non sur nous-mêmes, nos œuvres ou notre propre justice, mais sur la fidélité de Dieu et sur ce qu’il est.

Tout est par Sa grâce

L’histoire de Ruth se termine là où la notre commence. Car le véritable héros de cette histoire n’est ni Ruth, ni Boaz ni le bébé Obed – mais Yaweh lui-même.

C’est comme si Dieu nous laissait cette petite liste de noms à la fin de l’histoire (liste qui finalement n’est pas si insignifiante) pour nous dire : et voilà ce que je peux faire pour rédimer des vies et les tisser au sein de mon histoire merveilleuse !

Car nombreuses étaient les fois où l’histoire de Ruth et Naomi aurait pu se terminer tout autrement. Et si Naomi n’avait pas fait le choix de retourner à Bethléhem ? Et si Ruth avait suivi les conseils de Naomi pour retourner dans le pays de Moab ? Et si Ruth n’était pas partie glaner ce jour-là ? Et si Ruth n’avait pas suivi les conseils de Naomi pour aller voir Boaz cette nuit-là ? Et si Untel avait pris la place du parent rédempteur ? Et si Ruth était restée stérile ?

Pourtant, Yaweh demeure souverain.

La vraie foi, c’est la faiblesse humaine s’appuyant sur la force divine.
— D.L. Moody

Nous aussi, nous possédons une merveilleuse histoire d’amour et de rédemption qui est notre héritage. Et Yaweh, notre Dieu tout puissant demeure également souverain tout au long de notre histoire. Lui seul est le héros de notre histoire. C’est lui seul qui achèvera la bonne oeuvre qu’il a commencée en nous (Phil. 1:16)

Alors, mes chères soeurs … nous donc aussi … courons avec persévérance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus, qui est le pionnier de la foi et qui la porte à son accomplissement ! (Héb. 12:1-2)

Oui, préserverons !

Dans les temps de famine … persévérons

Quand notre « bon sens » nous dit de partir ailleurs … persévérons 

Quand nous avons perdus espoir … persévérons

Quand nous sommes seules à marcher dans l’obéissance … persévérons

Quand notre amour passe inaperçu … persévérons

Quand la vie nous laisse amère … persévérons

Das une période de deuil … persévérons

Dans les moments de plénitude et de richesses accordés … persévérons

Dans notre service … persévérons

Dans l’incertitude face à l’avenir … persévérons

Dans l’attente de notre parent rédempteur qui viendra nous chercher … persévérons !

Car une vie de foi, accordée par notre Dieu souverain et vécue avec persévérance, aura un impact sur des générations et des générations à venir. Voici donc un héritage qui vaut vraiment la peine d’être vécu et transmis !


Notre étude de Ruth prend officiellement fin aujourd’hui, mais je vous ai réservé une dernière petite surprise sous la forme d’un petit projet à réaliser et qui vous sera proposé courant de la semaine prochaine ! A très bientôt et bon week-end dans sa grâce. 💛

Une pensée sur “Un héritage qui vaut la peine d’être vécu et transmis

  1. Merci merci infiniment Annie pour cette étude très riche de Ruth. Je n’ai pas pris le temps de laisser un message au cours de l’étude mais je viens le faire ce soir.
    Merci pour tous les versets cités en rapport avec ce livre. Combien l’étude est riche et enrichissante. Ma prière est que l’on puisse chacune le mettre en pratique dans nos vies. Que ce que nous avons appris devienne réalité!
    Que notre Dieu est sage, puissant, plein de grâce quand on voit le travail qu’Il a opéré dans Naomi, Ruth, Boaz. Souvenons nous qu’Il est le même et qu’Il peut encore opérer le même travail dans les personnes qui nous entourent : nos enfants, nos amis que nous voyons s’éloigner de lui…
    Encore une fois, merci pour toute cette étude.
    Continuez s’il vous plait votre service. Il est utile.
    Je prie que vous ayez la sagesse nécessaire, les forces renouvelées, en un mot que vous soyez remplies de l’Esprit pour nous faire partager ce que vous avez appris.
    Soyez bénies toutes les deux individuellement, en famille et dans l’église où vous êtes
    Lili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *