Se reposer et lâcher prise : Semaine 4 — Se reposer

Je suis ravie de vous retrouver ! Si vous avez manqué les semaines 1, 2 et 3 je vous encourage à vous rendre ICI pour récupérer le cahier d’étude de 4 semaines ainsi que le marque-page des lectures, vous avez tout l’été pour la faire !

Le thème de la semaine : Se reposer

La plupart d’entre nous choisiront de ne pas s’arrêter face à leur épuisement.  Je le sais car, et vous êtes probablement comme moi, je pense souvent que je peux continuer encore et encore sans qu’il y ait de conséquences.

Le travail, la vie sociale, les enfants et leur propre planning d’activité, les engagements dans l’église ou ailleurs, la maison, les courses, les temps de transport, les loisirs…. Lorsque l’on regarde la gestion du temps d’une femme, il est finalement très facile de se retrouver avec un emploi du temps épuisant.

C’est une réelle bénédiction de vivre à une époque et dans une société qui nous offre tant de possibilités mais il est nécessaire de pouvoir dire « non » aussi à de bonnes choses.

Nous devons apprendre à dire « non » à  ce qui pourrait nous priver du repos dont nous avons besoin.

Besoin. Saisissez-vous bien le sens de ce mot ?

Se reposer est un besoin, pas un simple désir. Le repos n’est pas quelque chose d’optionnel que nous pourrions par exemple garder pour notre retraite. Dieu nous a créées avec ce besoin, c’est une bénédiction que d’y répondre.

Aujourd’hui il est « à la mode » de se priver de sommeil, de partir en vacances avec son portable de bureau et son ordinateur de travail. Il est à la mode aussi de travailler le week-end, le soir à des heures tardives. Il est également à la mode de dire que l’on n’en peut plus… On entend même : quel super collaborateur, il est là avant les autres et part parmi les derniers… ! Encore, encore et toujours plus.

Oui, dire « j’ai besoin de repos » est aujourd’hui considéré comme dégradant, humiliant, comme si cela voulait dire  que nous ne sommes pas à la hauteur de ce que les autres attendent de nous. Nous ne sommes pas des superwomen, nous devons l’admettre. Et nous devons dépendre de Dieu pour renouveler nos forces. Nous avons toutes besoin de repos. Alors commençons !

 

Challenge de la semaine

Cette semaine, prenez le temps : soit de vous accorder une longue nuit, soit de faire une sieste, soit de prendre un bain… ou les trois !  L’idée n’est pas de vous dorloter mais de vous octroyer ce repos dont vous avez besoin, besoin que Dieu a créé en vous.

Avez-vous un endroit favori où vous prenez ce temps de repos ? N’hésitez pas à le partager en commentaire sur le site !

Le verset de la semaine

Nous vous encourageons à apprendre chaque semaine un verset en rapport avec l’étude. Pour cette semaine ce sera Matthieu 11:28. Imprimez-le et collez-le là où vous le verrez régulièrement.

Méditations de la semaine

Après avoir lu les versets du jour, appliquez votre méthode d’étude (VOCAP ou une autre). Puis lisez la méditation et répondez aux questions de réflexions par écrit. Tout d’abord VOCAP, puis la méditation, on ne triche pas 😉 !!!

Le secret pour trouver le repos

Lecture de la semaine : Matthieu 11:25-29

Matthieu  11 :28 Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

Ecclésiaste 3 :11 Dieu fait toutes choses belles en son temps.


La simplicité de la promesse de Jésus en Matthieu 11:28 est surprenante. Jésus ne nous offre pas une solution en 4 étapes avec conditions à remplir, étapes que nous devrions suivre, mais s’offre lui-même comme la solution simple et universelle à tout ce qui nous tracasse.

Sa promesse est pleine d’audace : Venez à moi.  Qui est « ce moi »? La Parole faite chair, notre créateur. Cette simple déclaration implique une puissance derrière ces mots, seule puissance qui pourra nous soulager de ce qui nous abat.

Le contexte de ce passage nous éclaire sur le sens de « venez à moi ». Jésus s’adresse aux chefs religieux qui, malgré le fait d’avoir été témoins des miracles et des démonstrations évidentes de son identité, continuaient à refuser de croire en lui. Par ces mots, venez à moi, Jésus leur signifie : « Croyez en ce que je suis et en ce que je suis capable de faire pour vous ».

A notre tour de tester notre âme accablée. Croirons-nous en lui ? Lui ferons-nous confiance ? Nous aimerions appuyer plutôt notre confiance sur le planning de Dieu n’est-ce-pas ?  C’est-à-dire en connaissant quand et comment nos soucis trouveront une issue ! Mais ce n’est pas comme cela que Dieu fonctionne. Il nous promet seulement qu’il s’en occupera.

Jésus ne veut pas que nos âmes se reposent sur le comment et le quand de sa réponse. Il veut que nos âmes se reposent sur la certitude qu’il accomplira ce qu’il a promis au moment parfait et d’une façon parfaite, même si ce n’est pas de la manière et au moment que nous aurions souhaités !

1 Pierre 5 :7 : déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

Notre âme ne peut trouver le repos que dans l’espérance. C’est la seule chose que nous recherchons désespérément lorsque nos âmes sont accablées et agitées : l’espérance, qui est selon la Bible, une attente confiante et sûre. Jésus est notre salut, notre forteresse, notre rocher, notre refuge. Il est LA réponse à toutes nos questions, nos besoins, nos inquiétudes et nos craintes. Et il s’offre à nous pour ôter de nos épaules nos fardeaux. Notre espérance est en Lui seul. En Lui seul, nous trouverons le repos pour notre âme.

Question de réflexion :

Qu’est-ce qui vous empêche d’expérimenter aujourd’hui le repos que Jésus vous propose ?

Arrêtez !

Lecture de la semaine : Psaume 46:1-11

Psaume 47 : 10  Arrêtez, et sachez que je suis Dieu.

2 Corinthiens 10 : 5 Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ.


Ce petit mot  « Arrêtez » envoie un grand message. Rester tranquille, s’arrêter est difficile lorsque votre monde est bouleversé par une relation brisée, une maladie soudaine, la perte d’un bien aimé ou n’importe quel évènement qui vous bouleverse.

L’arrêt que Dieu nous demande doit se réaliser parce que nous avons confiance dans ce qu’il nous dit. Nous devons nous arrêter et savoir… Que devons-nous savoir ? Que Dieu est avec nous et qu’il a le contrôle sur tout. Comment le savoir ? En apprenant à mieux Le connaître en Le découvrant dans Sa Parole.

Peut-être avez-vous souffert de nombreuses nuits blanches parce que vous vivez des choses difficiles. Nous sommes toutes passées par des moments où le sommeil était physiquement impossible à trouver alors que nous pleurions, nous inquiétions, ruminant des pensées angoissantes ou essayant de trouver dans notre tête une issue à nos problèmes par nos propres forces.

Cela est votre cas ? Imprimez les Psaumes 23 et 46, et placez-les sur votre table de chevet. Et si vous avez du mal à dormir parce que vous êtes rongée par l’inquiétude, je vous encourage à méditer ces psaumes en les lisant. Vos pensées inquiètes feront place aux mots réconfortants de Dieu à votre égard et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, vous prendrez conscience que vous les avez appris par cœur ! Brandissez les promesses contenues  dans ces deux psaumes  devant Dieu dans la prière !

Une fois la Parole de Dieu mémorisée, vous verrez que Dieu utilisera ces versets dans votre vie. Il utilisera aussi ces passages dans la vie des autres, pour peu que vous les partagiez avec eux. Ceux que vous rencontrerez seront touchés par la quiétude qui vous habite et voudront savoir comment vous arrivez à ne pas laisser la peur vous envahir au milieu de votre épreuve. Le peuple de Dieu devrait être le peuple le plus tranquille, le plus paisible sur la terre  parce qu’il est le plus confiant dans un père céleste tout-puissant ! Oui, nous avons un Dieu tout puissant avec nous, qui porte nos fardeaux et nous donne la force au milieu de nos difficultés.

N’oubliez pas que nous sommes dans une bataille, et cette bataille peut prendre place dans nos pensées. Choisissons de ne pas laisser les pensées angoissantes et stressantes nous envahir et faisons le choix d’amener toutes nos pensées captives à l’obéissance de Christ, il saura nous en délivrer.  Utilisons l’épée de la Parole pour nous battre, ce que nous pourrons faire si seulement nous la connaissons. Etudions-la sans relâche.

Question de réflexion :

Quel verset vous apporte la paix et vous procure le repos lorsque vous sentez l’inquiétude vous envahir ? Pensez-vous que les autres peuvent voir la paix de Dieu en vous ?

Laissez Dieu vous restaurer

Lecture de la semaine : Psaume 23:1-6

Psaume 23 :3 Il restaure mon âme  


Le dictionnaire Larousse donne plusieurs sens au verbe restaurer. Réparer, remettre en état, en bon état ou dans son état initial, comme pour restaurer un édifice ou une œuvre d’art. Signifie aussi remettre en vigueur ce qui n’est plus, comme dans restaurer la paix. Et pour terminer restaurer dans le sens rétablir, reconstituer ses forces par la convalescence, le repos, les soins, comme dans rétablir sa santé. Nous avons beau être au milieu de l’année, c’est plutôt en cette période que nous prenons les plus longues vacances, car nous avons besoin de restauration, physique, émotionnelle et spirituelle.

Nous pouvons donner le repos à notre corps, mais c’est Dieu qui donnera le repos à notre âme.

Il y a de nombreuses mentions de restaurations dans la Bible, restauration de pays (Ezéchiel 20 :33), restauration de santé (Esaïe 38 :16), de fortune (livre de Jérémie), et même la vie comme dans Jean 11 :43-44 avec la résurrection de Lazare.

Malheureusement le prérequis avant toute restauration est une forme de destruction, une souffrance ou une diminution, qui nous fait soupirer après la condition d’origine. C‘est ce que nous dit 1 Pierre 5 :10 où Pierre déclare aux anciens :

Mais quand vous aurez souffert un peu de temps, Dieu, l’auteur de toute grâce, qui vous a appelés à connaître sa gloire éternelle dans l’union à Jésus-Christ, vous rétablira (restaurera) lui-même; il vous affermira, vous fortifiera et vous rendra inébranlables. (Version Semeur).

 Je n’aime pas toujours les plans de Dieu pour ma vie, pas vous ? Il y a des moments où je serais tentée de dire : pas maintenant Seigneur, attends un peu s’il te plait…  Et mon cœur parfois se demande pourquoi Dieu ne remet pas tout en place d’un seul mot car je sais qu’il est tout puissant. Puisqu’il est capable de tenir tous les océans dans la paume de sa main (Psaume 40 :12), pourquoi ne règle-t-il pas tous mes problèmes ?

C’est parce qu’il préfère que ce soit dans l’autre sens : Ce n’est pas à lui de faire ce que je demande, mais à moi de faire ce qu’Il me demande.

Dieu nous indique dans Sa Parole 3 sources d’encouragement et de force lorsque nous faisons face au découragement, aux épreuves ou aux tentations. Tout d’abord, il nous a donné sa Parole pour nous guider, nous réconforter et nous nourrir et renforcer notre foi (Romains 10 :17). Puis il nous a donné la prière, un privilège et une puissance (Hébreux 4 :16). Nous avons besoin de Lui apporter nos problèmes, notre découragement, et notre fatigue à Dieu dans la prière, sachant qu’il nous aime et qu’il prend soin de nous et donc répondra à nos besoins (1 Pierre 5 :6-7). Et pour finir, il nous a donné le corps de Christ (c’est-à-dire les autres chrétiens) pour nous encourager et nous soutenir, d’où l’importance d’appartenir à une bonne église et passer régulièrement du temps de qualité avec nos frères et sœurs en Christ (Hébreux 10 :24-25).

Faisons notre part et regardons Dieu faire la sienne : restaurer notre âme !

Question de réflexion :

Comment Dieu a-t-il restauré votre âme durant ces 4 semaines d’étude ? Est-ce que quelque chose a changé en vous ?

Rappelez-vous ce que Dieu a déjà fait

Lecture de la semaine : Esaïe 43:1-3

Esaïe 43 :2  Si tu traverses les eaux, je serai avec toi; Et les fleuves, ils ne te submergeront point; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas.

Romains 5:3 Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance. 


Se reposer et lâcher prise n’est pas un évènement qui prend place en un instant pour durer tout le reste de notre vie… Je dirai même : malheureusement ! Aujourd’hui, peut-être avez-vous le sentiment que le poids de vos fardeaux s’est allégé de dessus vos épaules mais, si demain une nouvelle épreuve arrive, que se passera-t-il ? Il y a fort à parier que nous toutes, nous devrons à nouveau nous arrêter, réfléchir à ce que nous aurons appris de la Parole de Dieu dans cette étude, et surtout nous rappeler qui est Dieu !

Se rappeler.

Rappelez-vous ce que Dieu a déjà fait pour vous, souvenez-vous de tout ce que vous avez pu traverser avec Lui durant votre vie. Vous êtes toujours debout n’est-ce pas ? Et plus forte que jamais comme nous le rappelle le verset de Romains … Alors, que cela vous donne l’espoir et la paix dans l’avenir.

En Esaïe 43, il nous est rappelé que nous aurons à traverser des eaux profondes, nous aurons à marcher dans le feu mais nous avons sa promesse. Au milieu des eaux, Dieu sera avec nous. Au milieu de la fournaise, nous ne serons pas brûlées.

Dieu n’a jamais promis que nos vies seraient indemnes de difficultés. Mais Il est là pour nous encouragés à tenir bon. 2 Corinthiens 4 :8  (version Semeur) nous dit que « Ainsi, nous sommes accablés par toutes sortes de détresses et cependant jamais écrasés. Nous sommes désemparés, mais non désespérés… »

Chères amies, Dieu est avec nous. Nous pouvons être amenées à être dans les eaux profondes, nous allons peut-être traverser le feu, nous pouvons être affligées, désemparées mais Dieu nous a déjà accompagnées par le passé, et il le fera encore. Il l’a promis ! Ne laissez pas la place à la crainte ou au désespoir. Continuez à avancer.

Reposez-vous sur les promesses de Dieu et rappelez-vous ce qu’il a déjà fait pour vous.

Question de réflexion :

Quelle épreuve avez-vous déjà traversée avec Dieu ?  En quoi le fait de vous rappeler sa fidélité vous rappelle que vous pouvez lui faire confiance au milieu des épreuves que vous vivez aujourd’hui ?

Riez !

Lecture de la semaine : Proverbes 31:25

Proverbes 31 :25  Elle est revêtue de force et de gloire, Et elle se rit de l’avenir.

Genèse 18 :13-14  L’Eternel dit à Abraham: Pourquoi donc Sara a-t-elle ri, en disant: Est-ce que vraiment j’aurais un enfant, moi qui suis vieille? Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel?  


Nous voici devant une femme de Dieu, la femme de Proverbes 31 ; cette femme regarde vers l’avenir et tout ce qu’il contient d’inconnu, probablement des épreuves et bien d’autres choses — et elle rit. Ce rire n’est pas un rire plein de doute et d’incrédulité comme celui de Sara en Genèse mais le rire d’une femme forte et sage qui craint le Seigneur.

Voilà le rire que nous devons rechercher !

En tant que femmes, l’inquiétude et les soucis sont une chose qui nous caractérise souvent, y compris pour des choses de petite importance… Suis-je habillée correctement pour l’occasion ? Est-ce que ma fille est arrivée à bon port ? Ai-je fait assez à manger ? Est-ce que mes invités sont suffisamment bien installés ? Quand mon enfant va-t-il enfin accepter Christ comme son Sauveur ? Alors que notre tendance naturelle va vers l’inquiétude, nous désirons malgré tout glorifier Dieu en surmontant nos fardeaux par une confiance dans notre Dieu, tout comme la femme de Proverbes 31.

Un rire plein de foi ne provient pas d’une femme qui est confiante en ses capacités, en sa persévérance et courageuse dans ses prières, mais plutôt du cœur d’une femme bien enracinée dans la Parole et confiante dans la souveraineté de Dieu. Ce n’est pas un rire qui provient d’une personnalité orgueilleuse qui décide de ne rien laisser entraver ses projets, mais plutôt du cœur humble qui se tient dans la soumission et l’espérance en Dieu.

Une femme qui rit de l’avenir se tiendra debout dans la confiance, non en ce qu’elle se sent capable de supporter, mais en ce que Dieu sera pour elle alors qu’elle sera éprouvée. Ce sera celle qui, tout comme job, pourra dire avec un sourire sur les lèvres et peut-être des larmes dans les yeux : « Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris, que le nom du Seigneur soit béni » Job 1 :21.

Alors que vous cheminez sur le chemin qui mène au repos et au lâcher prise de vos fardeaux envers Dieu, soyez revêtue de force et de dignité. Riez sans crainte au futur. Faites confiance à Dieu chaque heure, chaque jour, chaque année, jusqu’au jour où vous verrez votre Père face à face. Il vous aime tant !

Question de réflexion :

De quelle manière les autres peuvent-ils voir votre force, votre dignité et votre repos intérieur ? Dans quels domaines avez-vous à travailler pour que les autres voient davantage Dieu en vous ?

Bonne semaine dans la grâce ♥ !

 

 

 


Pour rappel: Annie et moi-même prenons ce temps d’été pour nous reposer et lâcher prise aussi ! Alors rendez-vous en septembre où nous vous retrouverons fraîches et reposées ! ☺️

Quelques pensées sur “Se reposer et lâcher prise : Semaine 4 — Se reposer

  1. Dieu fait toutes choses belles en Son Temps.Notre espérance est en Dieu seul!Qu’il est bon de se le redire chaque jour,chaque nuit,à chaque instant!
    Merci Annie,Merci Frédérique pour tout ce que vous avez laissé sur ce blog et que l’on peut repasser dans nos cœurs à tout moment, que le Seigneur vous donne Sa paix et renouvelle vos forces.
    Bises à chacune
    Nadège

  2. Koukou a vous deux,

    L’automne est arrivé, les feuilles tombent avec le temps plus frais… vous me manquez, votre plumes me manque, mais je comprends votre besoins de repos etle respect .

    Ici au Québec le week-end dernier l’action de grâce , ma gratitude 🙏 Pour vous remercier de faire ou d’avoir fait un bout de chemin avec moi. 😘 j’espère de tout coeur vous retrouvez. Ici ou ailleurs.

    1. Bonjour Lou !
      Oui, c’est vrai – Happy Thanksgiving pour toutes nos Québécoises !! 🙂 🍂
      Effectivement notre temps de pause a duré bien plus longtemps que nous avons prévus et nous sommes si reconnaissantes à vous, nos lectrices, pour votre patience et fidélité !
      Notre « re-lancement » c’est en cours – alors à très bientôt !! 😘

  3. Mille mercis pour cette merveilleuse étude durant laquelle j’ai expérimenté concrètement le repos de et en Dieu !
    Que vous puissiez, Annie, Frédérique, être au bénéfice de ce repos divin.
    Belles vacances, Muriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *